- PUBLICITÉ -
Les Dragons iront cracher en Floride

(Photo Yves Déry) Deux équipes des Dragons de la Rive-Nord prendront part la semaine prochaine aux Championnats du monde de cheerleading à Orlando, en Floride.

Les Dragons iront cracher en Floride

Championnats du monde de cheerleading

Une semaine après avoir déblayé leurs voitures pour aller s’enraîner en raison des soubresauts de Dame Nature, les Dragons de la Rive-Nord enverront deux équipes de cheerleading aux Championnats du monde de cheerleading à Orlando, en Floride.

 

C’est la deuxième année que l’organisation des Dragons est représentée lors de ses Championnats du monde. Il y aura une équipe composée de 12 garçons et 12 filles dans la catégorie coed et 24 filles dans la classe toute féminine.

À leur première expérience, les Dragons n’avaient pas obtenu les résultats escomptés, ne parvenant pas à se qualifier pour la finale. «C’est clairement l’objectif de cette année, a lancé Jessica Désilets, membre de l’organisation des Dragons. L’an passé, nous n’avions pas la même qualité d’athlètes que cette année et l’expérience acquise en 2010 ne peut qu’être bénéfique.»

Pour prendre part aux Championnats du monde, les Dragons ont dû se qualifier. Un seul autre club du Québec comptera sur des athlètes en Floride.

Dario Bussandri est l’entraîneur des deux équipes. Il est appuyé par Sarah Robineau, pour la formation complètement féminine, et  Catherine Laberge pour l’équipe aavec gars et filles en uniforme.

Du nouveau pour les Dragons

Les Dragons de la Rive-Nord étaient l’un des deux plus gros clubs au Québec, avec un total de 405 athlètes séparés en 21 équipes. L’âge des athlètes varie de 3 ans et demi à 57 ans.  Un total de 25 entraîneurs voit au développement des jeunes et moins jeunes.

En 2004, quand le club fut fondé, il y avait 51 membres et ils s’entraînaient dans les gymnases de l’Académie Sainte-Thérèse.

Depuis septembre, les Dragons se sont installés dans le quartier industriel de Bois-des-Filion et ils possèdent maintenant le plus gros centre d’entraînement pour le cheerleading au Québec.

Concentration Sport-Études

Bien que le cheerleading ne soit toujours pas considéré comme un sport par les différents gouvernements, la discipline ne cesse de prendre de l’ampleur à travers la province.

Les Dragons compteront sur le volet Sport-Études à l’école Saint-Gabriel. Entre 15 et 20 filles y seront admises dès septembre.

Jessica Désilets et Sarah Lamarre aimeraient bien ajouter un autre volet à leur club, soit les activités parascolaires.

«Les écoles nous approchent pour aller faire des entraînements en parascolaire dans leurs gymnases, mais c’est un peu compliqué puisque nos entraîneurs ne peuvent arriver à temps pour nos cours et ici, nous avons tout l’équipement nécessaire, a indiqué Lamarre. Nous tentons de les attirer ici après les heures de cours.»

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top