- PUBLICITÉ -
Les Brewers commencent avec un revers

Photo Michel Chartrand

Les Brewers commencent avec un revers

Duel serré contre leurs nouveaux rivaux de Mirabel

Une foule animée, une rivalité naissante… les éléments étaient réunis au parc Ducharme pour créer une atmosphère et un spectacle enlevants lors du premier match local de la saison 2011 de la formation de baseball senior des Brewers de Sainte-Thérèse, face aux Indiens de Mirabel. La chaude lutte a penché en faveur des Mirabellois qui ont concrétisé le premier gain de leur histoire, au compte de 3-2.

 

En dépit de l’énergie nouvelle insufflée par l’arrivée du nouvel entraîneur-chef François Cardinal, les Brewers n’ont pas été en mesure de démarrer en beauté.

C’est lors de la troisième manche que les Indiens ont produit tout jusque ce qui allait être suffisant pour vaincre les Brewers. Face au lanceur Alain Gadoua, qui a amorcé le match sur la butte pour les Térésiens, Mathieu Racette a porté le pointage à 2-0 avec un simple opportun. Et alors que les sentiers étaient tous occupés, Gadoua a accordé un but sur balles à Jean-François Raymond, ce qui permettait aux visiteurs d’obtenir le point faisant la différence.

La réplique offensive des Brewers est survenue en cinquième manche. Frédéric Bourgouin a claqué un double qui a poussé deux de ses coéquipiers au marbre. Bourgouin a d’ailleurs terminé sa soirée de travail avec une production de deux doubles en trois présences au bâton.

C’est lors de la deuxième manche que les porte-couleurs de Mirabel se sont inscrits au tableau, alignant trois coups sûrs, dont celui de Jean-François Raymond (1 en 2, 2 points produits), valable pour un point.

Frédéric Bourgouin a bien failli ramener le match à la case départ lors de cette même manche avec une fausse balle qui est passée à quelques centimètres près d’être convertie en coup de circuit.

Le lanceur partant des Indiens, Nicolas Roch (1-0), qui a appartenu aux Brewers avant de faire l’objet d’une transaction hors-saison, a tourné le fer dans la plaie de ses ex-coéquipiers en étant crédité du triomphe sauvegardé par Maxime Lanthier. Alain Gadoua (0-1) verra l’échec être compilé à sa fiche.

Du gaspillage

«Nous n’avons réussi que trois coups sûrs, trois doubles. Nous ne pouvons espérer un match avec ça», a été la première réaction de Roger Chartier, président de l’organisation térésienne de baseball au sujet du match initial.

Quant à François Cardinal, livrant ses premiers états d’âme comme entraîneur-chef des Brewers, il a lui aussi soulevé le manque d’opportunisme de ses hommes à l’attaque.

Avec les buts remplis en fin de septième manche, personne chez les cogneurs des Brewers n’a pu donner la clé du marbre à un coureur.

«Point positif à retenir, David O’Neill, justement acquis des Indiens pendant la saison morte, s’est amené au monticule pour terminer la rencontre et il a lancé avec beaucoup de contrôle», a fait valoir Chartier.

En quatre manches et un tiers, le numéro 22 des Brewers a espacé deux coups sûrs et trois buts sur balles. Il a passé huit frappeurs des Indiens de Mirabel dans la mitaine.

Prochaines confrontations des Brewers: le 15 mai à Sherbrooke où gagner contre les Expos sera une lourde commande; le 20 mai à domicile contre les Orioles 3 Brasseurs de Montréal; et le 25 mai à Granby chez les Guerriers. La cérémonie officielle d’ouverture des Brewers à la maison est prévue le 27 mai, à 19 h 30, lors de la deuxième visite des Indiens de Mirabel.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top