- PUBLICITÉ -
Le Rocket de Laval conclut une saison difficile

Avec 70 matchs de joués, le Rocket de Laval figure parmi les pires équipes de la Ligue américaine de hockey (LAH). À l’image du grand club, les Canadiens de Montréal, la troupe lavalloise ne fera pas les séries éliminatoires 2018, et ce, lors de sa première année d’existence en sol québécois.

Le Rocket de Laval conclut une saison difficile

Comme le Grand club

Le Rocket de Laval, évoluant dans la Ligue américaine de hockey (LAH), a joué son 70e match, vendredi dernier, alors défait par les Devils de Binghamton, au compte de 3 à 2. Ce revers en était un sixième d’affilée pour la troupe lavalloise, ayant rendez-vous avec les Bears de Hershey, club-école des Capitals de Washington, le lendemain, soit le 31 mars, à la veille d’un long congé Pascal s’étalant jusqu’au 4 avril. Résultat de ce match: une autre défaite, cette fois de 6 à 3.

Niveau classement général, le club-école du Bleu-Blanc-Rouge figure à l’avant-dernier rang avec une fiche de 24 victoires, 38 défaites et 9 revers en prolongation, pour un total de 57 points seulement, à égalité avec d’autres équipes, telles Binghamton et Belleville. Seul Cleveland fait pire que le Rocket, avec trois points de retard.

D’ailleurs, c’est Toronto, le club-école des Maple Leafs d’Auston Matthews, qui se montre en tête de classement avec 102 points en 70 matchs joués. Suivent Lehigh Valley (Flyers de Philadelphie) et Syracuse (Blue Jackets de Columbus).

Les statistiques après 70 matchs

Au moment d’écrire ces lignes, Chris Terry était le meilleur pointeur et buteur de l’équipe de Laval, avec 29 buts, 37 passes, donc 66 points en 56 matchs. Suivent Matt Taormina (48 points et 4 buts) et Adam Cracknell (45 points et 26 buts).

Dans la catégorie des espoirs repêchés, Daniel Audette est sans doute le meilleur pointeur dans l’alignement actuel, avec 29 points, dont 13 buts. Cependant, les quatre derniers joueurs, comme la majorité du reste de l’équipe présente une fiche négative. Terry (-25), Taormina (-26), Cracknell (-24) ont les pires différentiels de l’équipe avec le défenseur et ancien de l’Avalanche et des Devils, Éric Gélinas (-24).

Du côté des gardiens de but, les statistiques sont en dessous des attentes, logiquement. Charlie Lingren, gardien partant lors de 33 rencontres, présente une moyenne de buts alloués de 0,886 et un pourcentage d’arrêts de 0,834, avec une fiche cumulative de 8-16, ajoutant deux blanchissages au passage. C’est le québécois Zachary Fucale qui a les meilleurs résultats jusqu’à présent. Le cerbère affiche 10-6, avec un pourcentage d’arrêt de 0,893 et une moyenne de buts alloués de 3,15, en 17 parties.

Les prochains matchs

Au retour de leur congé Pascal, soit les 4 et 6 avril, le Rocket de Laval aura rendez-vous avec les Americans de Rochester et les Thunderbirds de Springfield, à domicile. Le samedi 7 avril, place à la rivalité Laval-Belleville. La saison se terminera contre l’équipe de l’heure de la LAH, les Marlies de Toronto, les 13 et 14 avril.

Pour plus d’informations concernant la fin de saison du Rocket de Laval: [http://www.rocketlaval.com].

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top