- PUBLICITÉ -
Le nouveau terrain Derek-Aucoin

(Photo Yves Déry)

Le nouveau terrain Derek-Aucoin

Hommage au grand lanceur boisbriannais

La mairesse de Boisbriand, Sylvie Saint-Jean, a annoncé, dimanche dernier, que le terrain numéro deux du parc Charbonneau portera dorénavant le nom de terrain Derek-Aucoin.

Cette annonce a été faite dans le cadre d’un hommage rendu au grand lanceur de six pieds sept pouces, qui a accepté la présidence d’honneur de la 15e édition du Tournoi provincial de baseball atome de Boisbriand, qui se poursuit jusqu’au 28 juin.

Après avoir évolué pendant une dizaine d’années au sein du baseball mineur de Boisbriand, puis joué au sein de l’équipe junior élite des Bisons de Saint-Eustache, Derek Aucoin est devenu l’unique joueur québécois à être signé et développé par les Expos de Montréal. Le 21 mai 1996, il a fait sa première apparition dans l’uniforme des Expos, au stade de San Francisco, puis une deuxième, le 25 mai au Stade olympique, contre les Dodgers de Los Angeles.

Lors de la cérémonie officielle de l’hommage rendu à Derek Aucoin, le président de l’Association de baseball mineur de Boisbriand, Raymond Cyr, a procédé au retrait du chandail numéro 66. Aucoin portait ce numéro dans l’uniforme des Expos. Dans le baseball majeur, le retrait du numéro d’un joueur est symbolisé par une grosse balle de baseball avec le numéro du joueur à l’intérieur de celle-ci. Les amateurs des Expos se rappelleront des affiches de grands joueurs tels que Rusty Staub, Gary Carter ou André Dawson, sur la clôture du champ extérieur, au Stade olympique.
À chacun des terrains de balle de Boisbriand, l’affiche de la grosse balle avec le 66 sera visible. Derek Aucoin a également reçu un magnifique encadrement de son chandail à l’effigie de la Ville de Boisbriand, en guise de souvenir.
«C’est sur ce terrain que mon histoire a commencé, à l’âge novice. J’étais très intimidé de venir y jouer mon premier match organisé. Je veux remercier tous les entraîneurs et tous les bénévoles de l’Association de baseball mineur de Boisbriand. Sans les bénévoles, aucun joueur ne peut accéder aux ligues majeures», a d’abord mentionné Derek Aucoin, lorsqu’il s’est adressé aux nombreux spectateurs et aux jeunes joueurs des équipes des Riverains de Boisbriand et des Spirits de New York, alignés entre le marbre et le premier but.
«C’est incroyable tous les souvenirs que j’ai vécus au cours de la dernière fin de semaine. J’ai grandi sur la Place Cotnoir, à deux coins de rue du parc Charbonneau. Ma mère demeure toujours là. J’ai revu la grosse roche sur laquelle je me lançais. En ce dimanche de la fête des Pères, j’invite tous les papas à aller se lancer la balle avec leurs enfants», a-t-il ajouté, avant d’effectuer le lancer protocolaire dans la mitaine de son père, Raymond.

Après les Expos, Derek Aucoin a évolué dans les rangs mineurs, avec l’organisation des Mets de New York. Depuis une dizaine d’années, il dirige le Baseball Center NYC, en plein cœur de la ville de New York. C’est pourquoi il est revenu à Boisbriand, accompagné d’une équipe de jeunes New-Yorkais de 10 et 11 ans qui ont joué quelques matchs d’exhibition contre les jeunes Boisbriannais.

Derek Aucoin a d’ailleurs lancé l’invitation à l’Association de baseball mineur de Boisbriand d’amener une équipe à New York pour que les jeunes puissent y jouer et assister à un match des ligues majeures.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top