- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Le FC Boisbriand renoue avec la victoire

Soccer AAA

Après avoir encaissé deux revers d’affilée en saison régulière, les joueuses seniors du FC Boisbriand sont parvenues à renverser la vapeur en blanchissant les Celtix du Haut-Richelieu par le compte de 3-0, dimanche dernier.

Sarah Bernard-Lacaille, Pascale Chantigny et Mélanie Sasseville sont celles qui ont fait bouger les cordages du filet adverse. «Nous faisions face à une équipe diminuée qui s’est présentée sur le terrain avec seulement 10 joueuses», précise l’entraîneure-chef du FC Boisbriand, Sophie Drolet. La saison universitaire qui se mettra en branle sous peu et les camps d’entraînement qui la précèdent retiennent plusieurs joueuses au sein de leur équipe automnale. «Ça peut fausser un peu les données de la fin de saison», fait remarquer Drolet, qui a elle-même utilisé des joueuses de réserve pour la rencontre.

Si les joueuses boisbriannaises se doutaient bien qu’elles domineraient le match, il fallait toutefois déjouer la gardienne adverse pour l’emporter, ce que le Rouge et Blanc a réussi par trois fois. «C’est ce qui est encourageant, car il nous était difficile de marquer des buts en début de saison. Le problème semble s’être résorbé. C’est un peu tard, c’est sûr, mais il y a toujours l’an prochain», analyse l’entraîneure.

Les joueuses du FC Boisbriand termineront leur saison à la maison, puisqu’elles accueilleront les représentantes de Lakeshore, le 12 septembre prochain, pour un match qu’elles espèrent gagner en revanche étant donné qu’elles se sont inclinées face à elles en prolongation lors des quarts de finale de la Coupe du Québec. «C’est sûr que nous y pensons. Surtout que nous aurions dû gagner ce match, car nous l’avions en main. Nous avions dominé toute la rencontre, mais l’avons finalement échappée», glisse Drolet.

Avec un match à jouer, les Boisbriannaises occupent à ce jour le septième rang du classement grâce à une fiche de quatre victoires, deux matchs nuls et neuf défaites. Une victoire contre Lakeshore leur permettrait de grimper d’un échelon, puisqu’elles accusent seulement un point de retard sur les sixièmes, les représentantes de Drummondville (quatre victoires, trois matchs nuls et huit défaites), qui, elles, se mesureront à Laval, quatrième au classement, pour leur dernier duel de la saison. «Ça mettra un peu de challenge dans le match», conclut l’entraîneure.

Congé forcé pour les Blainvillois

Chez les hommes, les Blainvillois n’ont pas eu besoin de jouer le match pour s’assurer de la victoire puisque leurs adversaires longueuillois ne se sont pas présentés et ont déclaré forfait. On leur a donc attribué une victoire de 3-0.

Même s’il lui reste quelques matchs au calendrier, la troupe de Jean-Pierre Cériani est maintenant pratiquement assurée de terminer au deuxième rang du classement de la saison. «Un match nul à notre prochaine rencontre serait suffisant pour confirmer notre classement final», explique l’entraîneur-chef.

Hull, au sommet du classement, et Blainville qui suit avec 10 points de retard, seraient donc les deux équipes invitées à intégrer la division 1 la saison prochaine. «C’était la priorité de la saison, même avant la Coupe du Québec», rappelle Cériani.

Comme Blainville n’a pas atteint les demi-finales de la Coupe du Québec, la formation passera une autre semaine sans jouer de match. «C’est un peu embêtant pour le rythme de compétition, mais c’est la fin de la saison. De toute façon, notre objectif est pratiquement atteint.»

Le 12 septembre prochain, Anjou sera l’équipe visiteuse à Blainville. Hull, Saint-Jean-sur-Richelieu et Kirkland seront les trois autres formations que les Blainvillois affronteront avant la fin de la saison.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top