- PUBLICITÉ -
Le Blainvillois est champion québécois de tennis en double

Le joueur de tennis originaire de Blainville, Philippe Giroux.

Philippe Giroux

Le Blainvillois est champion québécois de tennis en double

Philippe Giroux

Philippe Giroux, un joueur de tennis originaire de Blainville, ne cesse de se démarquer, alors qu’il a participé au championnat québécois de tennis en salle, chez les moins de 18 ans, qui se déroulait cette année au club de tennis de l’Île des Sœurs, à Montréal, du 9 au 26 février. Ce dernier a remporté le trophée en double masculin, avec son compagnon Niels Van Noord, jouant également en simple, toujours chez les garçons.

Le jeune athlète a d’ailleurs accepté de livrer ses réactions, tout en racontant son histoire en entrevue téléphonique.

«Je jouais avec mon grand-père quand j’étais plus jeune, à l’âge de 7 ou 8 ans. J’ai aimé ça. J’ai joué ensuite à Blainville pendant les étés, pour m’inscrire au centre multisports de Saint-Eustache quand j’étais en 6e année. J’ai embarqué dans le sport-études l’année d’après, à l’école Saint-Gabriel. Ça fait six ans que je suis dans le sport-études et je continue au cégep, à Lionel-Groulx» , de raconter le jeune homme.

Il poursuivait la discussion avec son expérience au tournoi québécois, dans la métropole, qui s’est bien passé. Malgré sa performance en dessous de ses attentes en simple, il a réussi à briller en double, mettant la main sur le trophée et le titre de champion québécois tant convoités.

«J’ai passé par les qualifications, soit deux semaines avant le tableau principal. Mes qualifications ont bien été, j’ai gagné mes trois matchs. Par contre, le simple n’a pas été comme je voulais. J’avais une chance de me qualifier pour les championnats canadiens avec une bonne performance. Je n’ai pas réussi à sortir le 100 % de mon jeu. Au moins, j’ai réussi à le sortir avec mon collègue en double. J’ai été sacré champion québécois!»

Un long cheminement

L’objectif à court terme de Philippe est clair. Il veut faire partie de la prochaine mouture des championnats nationaux. Cette année, il doit parcourir le long chemin pour y participer. Néanmoins, une bonne performance durant la saison estivale prochaine lui permettrait de se frayer un chemin plus facilement vers ce but ultime.

«J’ai pris un mois de congé pour travailler mon jeu et certains éléments, pour me concentrer sur les championnats canadiens qui sont à la fin mars. Je veux essayer de passer par les qualifications. Sinon, je vais tenter d’avoir une bonne saison d’été pour passer officiellement dans les championnats canadiens suivants.»

De ses dires, il a tout ce qu’il faut pour se démarquer. Il a un bon jeu d’attaque, ayant de belles habilités au coup droit et au service.

«Je suis très bon à l’intérieur du terrain! Ça prend minimum deux forces pour être un bon joueur de tennis. Il faut avoir un bon mental, de bonnes qualités au niveau physique. Si tu te laisses déranger par tous les petits éléments, tu ne gagneras jamais» , d’ajouter Philippe Giroux. En effet, son entraineur et lui-même ont un discours semblable quant aux qualités du joueur de tennis idéal. Il faut être persévérant et déterminé, car apprendre le sport est un long cheminement. Il faut beaucoup de patience en entrainement et sur le terrain, car les victoires n’arrivent pas dès les premiers instants.

«Mon objectif à long terme, pour les trois ou quatre prochaines années est d’avoir des points ATP, au moins un. De là, je vais voir où je peux me rendre» , de conclure l’athlète, qui a pour joueur professionnel préféré, évoluant au sein de l’ATP, l’Autrichien Dominic Thiem. Quant aux joueurs retraités, il admire le jeu et les exploits de Jimmy Connors, un Américain.

Array
- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top