- PUBLICITÉ -
La Révolution atteint enfin la centaine

Le vétéran Bobby Miller a démontré qu’il était toujours en mesure de tirer son épingle du jeu, marquant 18 points en plus de créer plusieurs occasions pour ses coéquipiers.

La Révolution atteint enfin la centaine

Ligue de basketball élite du Québec

Pour la première fois de la saison, la Révolution des Laurentides a atteint la centaine de points, dimanche dernier, pour défaire la formation de la Montérégie par la marque de 103 à 58 à l’Externat Sacré-Coeur devant la plus grosse foule de la saison.

Les joueurs de la Révolution ont tout simplement été étanches en défense en forçant un grand total de 33 revirements. Dwayne Buckley a été le plus prolifique en enfilant 22 points, dont 15 pendant la première demie. Alexandre Bernard a continué son bon travail en marquant 18 points tout en récupérant huit rebonds.

Impossible de passer sous le silence les performances du vétéran Bobby Miller et de Kévin Loiselle, qui ont respectivement réussi 18 et 19 points.

En deuxième demie, l’entraîneur Mathieu Chénier a permis à ses joueurs de soutien de voir un peu d’action, si bien que Nicolas Filiatrault, 17 ans, a marqué six points pendant que son père Luc était à ses côtés sur le terrain.

Pascal Fleury, Louis-Patrick Levros et Kyle Desmarais n’était pas en uniforme, ce qui démontre la profondeur de la formation laurentienne.

Un retour au bercail

La visite des Montérégiens a donné droit à un moment magique puisque Pascal Jobin a effectué un retour dans le gymnase où tout a commencé pour lui.

Jobin, qui a été à la tête de la plupart des projets visant à amener une équipe de basketball professionnelle dans la Métropole, a joué son basketball mineur à l’Externat Sacré-Coeur.

Son chandail a même été retiré par l’institution. «C’était important pour moi de jouer ce match, a souligné celui qui a plus l’habitude de jouer le rôle d’entraîneur. J’ai décidé de remettre l’uniforme pour une derrière fois afin de rejouer dans ce gymnase.»

Bien qu’il n’affiche pas sa forme d’antan, l’ancien numéro 23 de l’Externat Sacré-Coeur a réussi deux tirs de trois points. «Je crois en cette ligue, a indiqué celui qui agit maintenant à titre d’analyste de basketball au réseau TVA Sports. Le basketball est en bonne santé au Québec et ce circuit va permettre aux joueurs de voir qu’il y autre chose après l’université.»

Le vétéran Bobby Miller abonde dans le même sens. «Les dirigeants font les choses correctement. Au lieu de commencer gros et de se planter, ils ont décidé de commencer plus petits et de grossir par la suite. Je trouve que c’est la façon de faire. À 38 ans, c’est un plaisir de redonner aux jeunes.»

Week-end chargé

Samedi, la Révolution croisera le fer avec les Seigneurs de Laval, à l’école Georges Vanier. Les Laurentides ont subi un seul revers depuis le début de la saison et ce sont les Seigneurs qui le leur ont infligé.

De leur côté, les Seigneurs n’ont toujours pas connu la défaite en neuf rencontres. Dimanche, la Révolution sera de retour à domicile pour y affronter les Jaguars de Rivière-des-Prairies.

 

- PUBLICITÉ -
- PUBLICITÉ -
Top