- PUBLICITÉ -
La présence d’un ours signalée au Parc du Domaine-Vert

La présence d’un ours noir au Domaine Vert n’inquiète pas les autorités concernées, pour le moment.

La présence d’un ours signalée au Parc du Domaine-Vert

Le mardi 6 octobre

Une première dans les annales du Parc du Domaine-Vert, la présence d’un ours a été signalée, en bordure de la piste cyclable, le mardi 6 octobre dernier, vers 10 h 45. C’est un résidant de Mirabel, secteur du Domaine Vert Nord, Stéphane Gervais, qui a eu la désagréable surprise de se retrouver à quelque 100 pieds de l’animal, lors d’une randonnée solitaire à vélo.

«J’ai quitté le chalet d’accueil du Parc du Domaine-Vert vers 10 h 40 et j’ai décidé de rouler vers Blainville», relatait-il, quelques heures après, toujours sous le coup de l’émotion. Empruntant la piste cyclable, M. Gervais estime avoir roulé environ 500 m lorsqu’il a vu l’animal devant lui. «Il était là, sur ses quatre pattes, en plein milieu de la piste cyclable», poursuit-il.

Sous le choc, M. Gervais a freiné si brusquement qu’il en est tombé de son vélo, se blessant à une jambe. Le bruit de l’impact a tôt fait d’alerter l’animal qui l’a regardé avant de prendre la fuite, en direction opposée. M. Gervais, lui, n’a fait ni une ni deux et a vivement enfourché son vélo pour revenir au chalet.

Dès son arrivée, il a rapporté l’incident à Jacques Blais, responsable de l’entretien, qui à son tour a contacté le bureau de Saint-Jérôme du ministère des Ressources naturelles et de la Faune. «Je savais qu’il y avait eu quelques signalements un peu plus au nord, mais c’est la première fois que quelqu’un voit un ours à Mirabel», a commenté M. Blais.

De son côté, le lieutenant François Brazeau, chef du Service du ministère des Ressources naturelles et de la Faune, bureau de Saint-Jérôme, confirme qu’il y a bien eu trois ou quatre signalements du côté de Saint-Jérôme, mais que celui de mardi est effectivement le premier à être enregistré dans le secteur de Mirabel-Boisbriand. «Les ours ont faim et les petits fruits se sont faits plutôt rares, cet été, alors ils s’approchent de plus en plus de milieux urbains», explique-t-il.

Bien qu’il soit jugé non dangereux, l’ours aperçu serait un juvénile, c’est-à-dire qu’il serait âgé de 1 1/2 à 2 ans et serait de toute évidence un ours solitaire. Le lieutenant Brazeau suggère tout de même aux résidants du secteur de prendre quelques précautions en déposant leurs déchets dans un bac prévu à cet effet et de mettre ce même bac dans un cabanon, une remise ou un garage jusqu’à la journée de la collecte des ordures. Il suggère également de retirer temporairement les mangeoires d’oiseaux ainsi que les composteurs afin de limiter les odeurs.

Bien que l’ours soit naturellement et normalement craintif de l’humain, dans l’éventualité où celui aperçu mardi dernier reviendrait ou qu’on estimerait sa présence dangereuse, une cage pourrait être installée afin de le capturer avant d’aller le libérer dans les forêts plus au nord.

Que faire en présence d’un ours noir

Selon le ministère des Ressources naturelles et de la Faune, voici quelques recommandations importantes à respecter si vous rencontrez un ours: restez calme et évaluez la situation; si l’animal est loin et qu’il ne vous a pas encore vu, parlez-lui doucement pour qu’il vous identifie en tant qu’humain; retournez d’où vous venez et attendez qu’il soit parti ou prenez un autre chemin pour le contourner. En tout temps, gardez le contact visuel avec lui pour voir sa réaction.

Si vous surprenez un ours et que celui-ci se montre agressif, reculez lentement tout en lui parlant. Évitez de crier et de courir car cela l’encouragera à vous poursuivre, sauf si vous pouvez très rapidement gagner un lieu sûr.

Pour plus d’information, contactez le Service aux citoyens au 1 866 248-6936 ou visitez le site Web du gouvernement au [www.mrnf.gouv.qc.ca/faune]. Pour signaler la présence d’ours, contactez S.O.S. Braconnage au 1 800 463-2191.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top