- PUBLICITÉ -
Jean-Philippe Le Guellec livre la performance de sa vie

Le biathlonien Jean-Philippe Le Guellec connaît un départ canon, en ce début de saison 2008-2009, à un point tel que le rêve qu’il caresse de participer aux Jeux olympiques de Vancouver 2010 a de plus en plus de chances de se concrétiser.

Jean-Philippe Le Guellec livre la performance de sa vie

Biathlon

Le biathlonien Jean-Philippe Le Guellec a livré la performance de sa vie, le samedi 6 décembre, lorsqu’il a pris le 13e rang du sprint (10 kilomètres), lors d’une épreuve de la Coupe du Monde présenté à Östersund, en Suède.

En plus d’être parfait au tir à la carabine en atteignant chacune de ses cibles, l’ex-résidant de Lorraine a été très rapide, comme le démontre son chrono de 26 minutes et 39,20 secondes. Il n’a terminé qu’à 56,9 petites secondes du médaillé d’or, le Norvégien Emil Hegie Svendsen.
«En ski, ça a bien été, mais je ne serais pas prêt à dire que j’avais ma forme optimale. Il y avait Simon Fourcade, un Français, qui partait derrière moi et c’est un gars qui est assez fort sur la Coupe du Monde. Il m’a vraiment aidé à garder le rythme durant la course et comme il est un bon tireur, ça m’a définitivement incité à descendre mes cibles. Il a été un élément de motivation dans ma course. Mon objectif était de rallier le ski et le tir et je crois que j’ai bien réussi», a analysé le skieur lorsqu’interrogé par l’agence Sportcom.

Ayant terminé parmi les 60 premiers au sprint, Le Guellec s’est ainsi qualifié pour l’épreuve de la poursuite présentée dès le lendemain. Une fois de plus, le Québécois a offert une prestation magistrale, se classant au 17e rang parmi les meilleurs biathloniens du monde. Il s’est même permis de suivre de près le triple champion olympique de Turin, l’Allemand Michael Greis, pendant le premier tronçon de 2,5 kilomètres.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Jean-Philippe le Guellec connaît un départ canon en ce début de saison 2008-2009. Il se dit lui-même étonné d’obtenir pareils résultats aussi tôt en saison. «Je savais que je pouvais bien faire avec une bonne course, mais de là à percer le top 15 dès ma deuxième course de l’année, j’avoue que c’est inattendu. Donc, je suis d’autant plus satisfait de mes performances en fin de semaine», confie-t-il.

Vers les Jeux olympiques de Vancouver

Nul doute que celui qui habite désormais à Shannon, en banlieue de Québec, se dirige tout droit vers une participation aux Jeux olympiques de Vancouver de 2010.
«Cette année, je m’étais fixé comme objectif d’être régulièrement dans le top 30 et, avec une bonne course, de percer le top 20, peut-être 15, alors c’est sûr que c’est encourageant. Ce résultat n’assure pas ma place aux Jeux olympiques, mais un top 15, c’est une priorité, alors ça fait un critère de réussi et si je pouvais en faire un autre au courant de l’année, ça cimenterait ma place au sein de l’équipe olympique», soutient le principal intéressé.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top