- PUBLICITÉ -
Il s’en est fallu de peu pour trois équipes locales

(Photo Hugo Vincent)

Il s’en est fallu de peu pour trois équipes locales

25e Tournoi de ringuette de Blainville

Ce n’est pas à défaut d’avoir essayé, mais malgré la participation de six équipes blainvilloises aux finales de la 25e édition du Tournoi de ringuette de Blainville qui prenait fin le 30 janvier dernier, aucune n’a réussi à mettre le grappin sur la bannière des championnes dans leur château fort de la rue de la Mairie.

Les formations de Blainville dans les catégories atome A et benjamine B sont toutefois passées à un cheveu de réaliser l’exploit, s’inclinant toutes deux en prolongation. Dans l’atome A, les Blainvilloises se sont avouées vaincues 3-2 face à Repentigny. Dans la catégorie benjamine B, les représentantes locales ont concédé la victoire par la marque de 4 à 3 aux porte-étendards de Saint-Eustache.

Le clan blainvillois des benjamines A a pour sa part baissé pavillon 2 à 1 en temps réglementaire contre ses adversaires de Saint-Bruno.

Les autres équipes de Blainville qui se sont frayé un chemin jusqu’à la rencontre décisive du tournoi sans pouvoir mériter les convoités honneurs sont celles des catégories moustique (défaite de 7-0 face à Deux-Montagnes), novice C (revers de 6-0 contre Québec) et atome B (défaite de 4-2 contre Québec).

Consolation s’il en est une, pour les benjamines B de Blainville, elles se sont adjugé le Trophée du maire remis à l’équipe ayant fait preuve du meilleur esprit sportif durant le tournoi. C’est cependant à la suite d’un tirage au sort parmi plusieurs équipes ayant cumulé le même nombre de points au chapitre de la bonne conduite sur la glace et hors-glace qu’on a déterminé le groupe de filles méritantes.

Trois générations d’engouement pour le sport

«Nous avons profité de l’occasion pour rendre un hommage particulier à Denise Turcotte, dame à l’origine du tout premier comité du Tournoi de ringuette de Blainville il y a 25 ans», a laissé savoir Nicole Cyr, présidente de l’événement.

Les chevilles ouvrières de la compétition ont voulu souligner le fait que trois générations de la famille Turcotte contribuent à leur façon à l’avancement et à la popularité de la ringuette à Blainville.

Outre Denise Turcotte comme organisatrice, sa fille, Julie Turcotte (qui a été joueuse auparavant), est maintenant entraîneure à Blainville et les deux filles de cette dernière, Maude et Émilie (donc les petites-filles de Denise Turcotte), sont maintenant des adeptes de la ringuette comme joueuses au sein de l’Association blainvilloise.

«Aussi, les 500 jeunes filles participantes au tournoi et même celles que nous avons dû refuser en raison d’un nombre limité d’heures de glace à l’aréna auront minimalement eu droit à un cadeau grâce à la générosité de nos commanditaires», assure Nicole Cyr.

Un match extérieur au parc Maurice-Tessier avait été prévu parmi les activités spéciales du tournoi, mais il n’aura finalement pas eu lieu. Les organisateurs souhaitent se reprendre lors de la 26e édition en 2012.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top