- PUBLICITÉ -
Hommage à deux piliers du badminton

(Photo Pierre Latour)

Hommage à deux piliers du badminton

Soirée méritas du Collège Lionel-Groulx

Le Collège Lionel-Groulx a rendu hommage à deux passionnés de badminton, Denis Vézina et Alain Gauthier, qui quittent l’organisation des Nordiques.

Après six ans de travail, les deux hommes ont décidé de se consacrer à d’autres projets, bien qu’ils ne seront jamais trop loin de leur sport.

Denis Vézina poursuivra son engagement au niveau du badminton scolaire, mais il profitera du temps qu’il aura pour assister à plus d’entraînements scolaires et appuyer ses filles qui poursuivent leurs études et la pratique du badminton élite.

Quant à Alain Gauthier, c’est la retraite de l’entraînement. Après 32 ans passés à titre d’entraîneur, il tourne la page. «Ça fait un petit quelque chose. Ça donne le vertige. J’avais fait le tour du jardin. Ça ne fait pas mal au cœur. Je sais qu’il y a des entraîneurs de calibre qui prennent la relève», convient-il. Il a toutefois assuré M. Vézina de sa présence comme bénévole pour les tournois scolaires.

Depuis six ans, Denis Vézina et Alain Gauthier ont travaillé corps et âme pour monter une structure collégiale pour la relève au collège Lionel-Groulx. Auparavant, il n’y avait pas de pont pour relier le réseau scolaire au réseau universitaire. «La première année, nous avons eu de la difficulté à recruter 12 athlètes. Nous avons finalement réussi à donner un entraînement à 40 joueurs. C’est du jamais vu. Nous avions une belle équipe», racontent les deux hommes.

Alain Gauthier indique qu’ils ont su être proactifs en amenant le réseau collégial à modifier ses règlements pour permettre à plus de joueurs de jouer contre des adversaires de leur calibre.

«Nous ne voulons pas que des champions du monde. Nous voulons des jeunes qui réussissent à l’école et qui se servent du badminton comme soupape pour évacuer le stress. Plus le nombre de joueurs est élevé, plus le réseau va finir par engendrer des champions. C’est comme ça que les sœurs Vézina et Maxime Marin sont nés», indique-t-il.

La relève est là

L’entraîneur des Nordiques, Alain Gauthier, laisse donc sa place à Maxime Petit-Tremblay qui sera appuyé de Charles Dansereault-Ménard et Benoît Millette. «Ça fait trois ans que j’assiste Alain au cégep. Je vais y aller dans la continuité. J’ai entraîné 11 ans avec Alain. Il m’a appris 90 % de mon travail. Je vais rester dans la même veine», fait savoir Maxime Petit-Tremblay.

Denis Vézina est heureux de voir que ce sont ces trois entraîneurs qui les remplaceront.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top