- PUBLICITÉ -
Guillaume Tartre: l’homme des grandes occasions

Guillaume Tartre répétera-t-il ses prouesses des dernières années, lors des prochaines séries éliminatoires? Parions un p’tit 2 $ que oui, car le jeune cerbère de 19 ans est toujours à son meilleur lorsqu’il y a plus de pression.

Guillaume Tartre: l’homme des grandes occasions

Hockey junior AAA

Ceux qui s’inquiétaient du début de saison couci-couça du gardien des Nordiques du collège Lionel-Groulx, Guillaume Tartre, ont peut-être pesé sur le bouton panique beaucoup trop rapidement.

En consultant la feuille de route du cerbère rosemèrois, il est facile de prédire que ses performances s’amélioreront au fur et à mesure que la campagne 2008-2009 progressera. Il offre d’ailleurs de superbes prestations depuis quelques semaines déjà.

Partout où il est passé, au cours de sa jeune carrière dans le hockey élite, Guillaume Tartre a toujours été à son meilleur plus la saison progressait. Il a tellement excellé, en séries éliminatoires, qu’on peut même le qualifier de gardien des grandes occasions. Un peu comme le Blainvillois Jean-Sébastien Giguère, des Mighty Ducks d’Anaheim, ou encore le célèbre Patrick Roy, anciennement du Canadien de Montréal et de l’Avalanche du Colorado…

La comparaison est-elle un peu tirée par les cheveux? Oui, si l’on se fie au calibre de jeu dans lequel les Giguère et Roy ont fait leur marque. Non, si l’on se réfère aux bonnes vieilles statistiques…

Des records dans le midget AAA

D’abord retranché par les Vikings des Laurentides, en 2004, Guillaume Tartre s’est joint aux Patriotes de Châteauguay, dans la Ligue de hockey midget AAA, avec qui il a laissé des empreintes indélébiles. Lors des séries éliminatoires de 2006, il a été tout simplement phénoménal, menant son équipe aux grands honneurs, en plus de s’attaquer à des records pour un gardien de but. Ses 19 matchs disputés lors de ces séries constituaient en effet un nouveau record, tandis que les 15 victoires dont il fut crédité, pendant ces mêmes séries, égalaient la marque établie par Bobby Nadeau un an plus tôt. Tout un exploit.

Repêché par l’Océanic de Rimouski, en 8e ronde de l’encan 2006 de la LHJMQ, Tartre n’a finalement pris part qu’à deux joutes régulières avec la formation du Bas-du-Fleuve. Ce sont donc les Patriotes de Saint-Eustache de la Ligue junior AAA qui lui ont donné une véritable chance de se faire valoir.

Et ils ne l’auront jamais regretté, surtout lors des dernières séries éliminatoires, alors que le portier eustachois a été tout simplement magistral. Il a entre autres contribué grandement à ce que son équipe élimine les puissants Cobras de Terrebonne, en quarts de finale.

En se basant sur cet impressionnant curriculum vitæ sous la pression, l’entraîneur-chef des Nordiques, Jean-François Sénéchal, ne s’est jamais inquiété outre mesure du début de saison très ordinaire de celui qui s’est aujourd’hui redressé, à un point tel qu’il compile actuellement des statistiques éloquentes de neuf victoires, sept défaites et une moyenne 4,56 au moment d’écrire ces lignes.
«J’ai une confiance énorme en lui. Il a gagné partout où il a joué et je crois qu’il est l’un des meilleurs gardiens dans cette ligue. D’accord, il n’a pas connu le début de saison espéré, mais personne, devant de lui, ne l’a aidé non plus. Il est bon sous la pression, mais c’est à lui de s’en mettre plus sur les épaules, même quand les parties sont moins importantes», explique M. Sénéchal.

Comme son entraîneur, Guillaume Tartre n’a jamais activé le bouton panique, loin de là. «Je n’ai pas eu un bon début de saison, mais je sais qu’il ne manque pas grand-chose, autant pour moi que pour l’équipe. Avec les joueurs que nous avons, actuellement, nous pouvons aller très loin en séries», prédisait-il avant même qu’il connaisse récemment de superbes performances, à un point tel qu’il a pratiquement oublié ce que signifie le mot «perdre».
Âgé de 19 ans, Guillaume Tartre a l’intention de revenir avec l’équipe, l’an prochain, pour une dernière saison. Ensuite, il ne sait pas ce que l’avenir lui réservera dans le hockey, lui qui aimerait bien jouer au hockey universitaire. Bon étudiant, le cerbère fréquente déjà les milieux universitaires, lui qui a récemment entamé des études en comptabilité, à l’UQAM.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top