- PUBLICITÉ -
Deux médailles d’or pour Philippe Vachon

Deux Médailles D’or Pour Philippe Vachon

Deux médailles d’or pour Philippe Vachon

Essais canadiens de natation

Du 18 au 22 juillet, le paranageur Philippe Vachon de Blainville était à Edmonton pour participer aux essais canadiens. Les deux médailles d’or qu’il y a récoltées, sur 100 mètres et 400 mètres libre, assurent sa présence aux Jeux Para-Pan-Pacific qui auront lieu à Cairns, en Australie, du 9 au 13 août prochain.

Le nageur entraîné par Charles Labrie au Club de Natation Megophias de Trois-Rivières est donc au nombre des cinq paranageurs masculins choisis pour représenter le Canada à cet événement d’envergure. Au total, 19 pays de la ceinture du pacifique y enverront leurs délégations de nageurs.

Joint en Australie, Philippe, qui participera aux épreuves de 100 mètres libre, 200 mètres 4 nages, 100 mètres dos, 100 mètres papillon et 400 mètres libre, a indiqué vouloir performer sur cette dernière distance, particulièrement.

«Mon objectif serait de faire de faire un meilleur temps sur 400 mètres libre, car c’est à cette nage où j’ai le plus de chances d’être près du podium, cependant il va falloir que je repousse mes limites» , a-t-il mentionné.

Meilleurs temps à vie

Il n’est pas surprenant que le nageur blainvillois se soit retrouvé sur la première marche du podium à deux reprises à Edmonton puisqu’il y a réalisé ses deux meilleurs temps à vie en style libre, soit 1:02,22 sur 100 mètres, ce qui lui a permis de devancer à la ligne d’arrivée le paranageur Benoît Huot, multichampion paralympique et détenteur de plusieurs records du monde, et 4:41,32 sur 400 mètres.

En avril dernier, rappelons que Philippe avait excellé aux Jeux du Commonwealth présentés à Gold Coast en Australie, en remportant la médaille de bronze à l’épreuve du 200 mètres quatre nages (SM8). Son temps de 2 minutes 34,03 secondes, son meilleur à vie, lui avait permis d’établir un record canadien.

«Au nombre de mes objectifs, j’aimerais aussi avoir un temps qui soit près de celui que j’ai fait sur 200 mètres 4 nages aux Jeux du Commonwealth» , d’ajouter Philippe qui a joint le programme paralympique canadien de natation, après avoir développé, à l’âge de 13 ans, la maladie Charcot-Marie-Tooth, un trouble neurologique qui affecte les nerfs et les extrémités.

Soulignons que pendant que les paranageurs seront en Australie, les nageurs sans handicap qui faisaient partie des mêmes essais à Edmonton se retrouveront quant à eux à Tokyo, au Japon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top