- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Des problèmes en troisième période pour les Nordiques

Hockey collégial

Comme ce fut le cas au cours de plusieurs matchs depuis le début de la saison, les hockeyeurs du collège Lionel-Groulx ont connu leur part d’ennuis en troisième période, lors de leur affrontement face aux joueurs du collège Laflèche, vendredi dernier. Les Nordiques ont encaissé un revers de 8-3.

Les Nordiques ne tiraient pourtant de l’arrière que 3-1 lorsqu’ils se sont présentés sur la patinoire pour le début de la première période. Après un but de chaque côté pour porter la marque à 4-2, rien n’annonçait la débâcle qui allait suivre. «Nous nous sentions encore dans le match, même s’ils avaient un peu l’avantage au niveau des tirs au but. Nous ne sentions pas la panique s’installer», explique l’entraîneur-chef de la formation térésienne, Benoit Bohémier.

Une tentative échouée de réduire l’écart, suivie d’un revirement, a fait tout basculer. «Ils ont réussi à marquer un cinquième but et en trois minutes exactement tout s’est effondré. La confiance a été ébranlée», relate Bohémier. Les Dragons ont continué leur travail offensif pour compter trois autres buts avant le dernier coup de sifflet.

André-Philippe Langis, Alexandre DaPonte et Nicolas Cimon ont été les marqueurs des Nordiques.

Il y avait beaucoup de tension dans l’air au pavillon Claude-Mongrain du collège Laflèche, et c’est venu chercher beaucoup d’émotions chez les Nordiques. «Nous avons manqué aussi un peu de discipline, tant chez les joueurs qu’au sein de l’équipe d’entraîneurs, avoue Bohémier. La concentration a fait défaut à un moment donné. Les joueurs du collège Laflèche forment une équipe arrogante et nous avons malheureusement embarqué un peu dans ce jeu-là.»

La fin de semaine précédente, les Nordiques s’en étaient pourtant pas si mal sortis, eux qui en trois matchs avaient signé une victoire, une défaite en prolongation et une défaite. Bohémier, qui aurait aimé voir ses protégés poursuivre sur cette lancée, a vu pourtant ses joueurs s’écraser: «On dirait qu’aux deux matchs, nous mangeons une claque. C’est dur sur le moral de partir toujours à zéro. Il faut que les gars réussissent à partir sur une base solide.»

Malgré cette inconstance, l’entraîneur a toujours confiance de voir le vent tourner avant le début des séries éliminatoires. «Les gars ont espoir de s’en sortir et chaque fois que je les vois à l’entraînement, j’ai aussi espoir. C’est ce qui est plaisant avec ce groupe. Ils ne nous donnent pas l’impression d’abandonner et de lâcher prise. Mais ce n’est pas ce qui ressort dans les matchs», ajoute l’entraîneur.

La troupe de Benoit Bohémier aura l’occasion de prendre sa revanche face au collège Laflèche, le 20 février prochain, alors que ce sera au tour des Nordiques d’accueillir les Dragons. «Nous allons les attendre et nous allons être prêts», promet Bohémier.

Auparavant, les joueurs de Lionel-Groulx, septièmes au classement général, seront en congé cette fin de semaine et reprendront le collier samedi prochain. Ils recevront pour l’occasion les Patriotes du cégep Saint-Laurent.

Défaite pour les filles

L’équipe féminine de Lionel-Groulx était aussi en action, la fin de semaine dernière, alors qu’elle se mesurait aux Lynx du collège Édouard-Montpetit. Les joueuses de Charles Dupéré ont subi une défaite de 9-4. Marilyne Gagné, avec trois buts, et Audrey Morand, un but, ont été les seules Nordiques à percer la défensive longueuilloise.

Au repos cette fin de semaine, elles affronteront à Sainte-Thérèse, le 12 février prochain, les représentantes du collège John-Abbott.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top