- PUBLICITÉ -
Des karatékas deviennent les Défenseurs d’Optimisme

L’École martiale de Blainville est une école de goju-ryu d’Okinawa

Des karatékas deviennent les Défenseurs d’Optimisme

Plus de 250 karatékas de L’École martiale de Blainville monteront sur la scène de la salle Claude-Potvin le dimanche 7 juin à 10 h 30 afin de présenter Défenseurs d’Optimisme, une œuvre martiale intergénérationnelle originale proposant à la fois un dialogue entre le karaté-do traditionnel, le théâtre et la musique en même temps qu’une réflexion sur le sens de la vie.

Activement impliquée dans sa communauté, notamment de par sa participation à plusieurs initiatives qui encouragent la persévérance scolaire, sociale et humaine, L’École martiale de Blainville célèbre cette année son 10e anniversaire.

«C’est une école de goju-ryu d’Okinawa, karaté-do traditionnel, qui s’intéresse essentiellement à la formation de l’individu à travers la pratique martiale en favorisant autant le développements réflexif et relationnel que physique», a expliqué Sensei Marie-Lou Crête qui, depuis septembre 2014, n’a cessé de déployer des efforts auprès de la clientèle des écoles et organismes de la région afin de permettre aux jeunes de s’épanouir à travers la pratique de ce sport.

Parmi les projets réalisés en 2014, notons entre autres la tenue d’une activité d’accueil à l’école des Semailles lors de la rentrée scolaire de septembre dernier, l’organisation de séances d’initiations au karaté-do offertes aux participants du programme «Jeunes en action» du Carrefour Jeunesse-Emploi Thérèse-de Blainville, à des familles lors de deux journées spéciales organisées par PANDA, de même qu’à des élèves des écoles De L’Envolée, Félix-Leclerc, Alpha ainsi qu’au groupe sport de l’école des Semailles.

En collaboration avec le CSSS Thérèse-de-Blainville et le centre Regain de vie, le Projet «Épanouis-toi !», dont l’objectif est d’offrir des cours de karaté-do aux personnes présentant une problématique de santé mentale, a par ailleurs vu le jour cette année.

«Les participants du projet ont même récemment fait une touchante démonstration contribuant au lancement la semaine de la Santé mentale», d’ajouter Sensei Crête.

Défenseurs d’Optimisme

Dans le spectacle que présentera L’École martiale, le 7 juin, les personnes présentes y découvriront les habitants de Partout-aux-alentours qui courent du matin au soir dans l’espoir d’enfin mettre la main sur ce qui leur apportera le bonheur.

Ils en apprendront aussi sur le peuple de l’Optimisme qui, lui, vit tranquillement dans la plaine de la Conscience et sur l’Armée des Grands-éteignoirs dont le but, de dire la metteure en scène, «est de chasser les Optimistes de leur plaine natale afin qu’ils se mêlent aux habitants de Partout-aux-alentours.»

Les Défenseurs d’Optimisme parviendront-ils à comprendre la raison du mal être qui contamine les habitants de Partout-aux-alentours et à les aider à se réaligner sur leur élan de vie ?  À voir le 7 juin prochain à 10 h 30 à la salle Claude-Potvin de l’école Curé-Antoine-Labelle.  Il est possible de se procurer un billet, vendu au coût de 10 $, en appelant au 450 530-9580.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top