- PUBLICITÉ -
Des karatékas chercheurs d’espoir

Les karatékas de l’École martiale invitent la population à leur œuvre martiale humanitaire Chercheurs d’espoir, au profit du Centre Oméga.

Des karatékas chercheurs d’espoir

Pour prévenir le décrochage scolaire

Les karatékas de l’École martiale présentent sa première œuvre martiale humanitaire, intitulée Chercheurs d’espoir, au profit du Centre Oméga, le centre de prévention du décrochage scolaire et social.

Plus d’une soixantaine d’artistes de tous les âges ont participé à la création, qui sera présentée au Théâtre Lionel-Groulx, le mercredi 22 juin, à 20 h. L’œuvre est l’amalgame de divers arts, soit le karaté-do goju-ryu, le théâtre, la danse, la musique et le multimédia.

Le spectacle raconte l’histoire de six jeunes qui s’aventurent dans une mine. Surviendront des tensions relationnelles et ils seront confrontés à leurs démons intérieurs. Ils prendront alors une prise de conscience par rapport à la possibilité de «risquer l’espoir malgré les difficultés de la vie». Il s’agit également d’une réflexion métaphorique sur le «problème toujours criant du décrochage scolaire qui affecte le Québec, sur le passage épineux de l’enfance à l’adolescence lorsque l’émerveillement fait souvent place à la désillusion».

L’histoire a été écrite et mise en scène par la sensei Marie-Lou Crète. Elle a également créé les chorégraphies martiales avec le sensei Éric Paul-Hus. Diplômée en théâtre musical du collège Lionel-Groulx, Sarah Laflamme a conçu les chorégraphies de danse. La musique sera interprétée en partie par de jeunes musiciens ainsi que par le groupe rock francophone Dactylo.

L’œuvre des Chercheurs d’espoir sera introduite par la projection d’un court documentaire français, Renouance Arts martiaux, présentant un projet réalisé à l’hôpital EPSM Lille Métropole et proposant des activités de karaté, jiu-jitsu et tai-chi chuan aux personnes porteuses de pathologie schizophrénique.

La karatéka et photographe Anne-Sophie Granger exposera ses photos dans le hall d’entrée du collège pour inviter la réflexion sur le décrochage.

Objectif de 10 000 $

Afin de remettre le plus important montant d’argent possible au Centre Oméga (qui intervient auprès des jeunes de 8 à 14 ans de la MRC de Thérèse-De Blainville), les jeunes ont tenu diverses activités de financement au cours des derniers mois pour couvrir les frais reliés à la création de leur spectacle. L’objectif est de remettre 10 000 $ à l’organisme.

Pour s’engager envers la persévérance scolaire et sociale, la sensei Marie-Lou Crête invite la population à se procurer un billet au coût de 20 $ pour l’unique représentation de Chercheurs d’espoir. Renseignements et achat de billets au 450-530-9580 ou sur le réseau Admission.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top