- PUBLICITÉ -
Christian Lalonde traversera le Canada à vélo

Âgé de 50 ans, Christian Lalonde réalisera le défi d'une vie du 24 mai au 8 août, alors qu'il traversera le Canada à vélo.

Christian Lalonde traversera le Canada à vélo

Une expédition de 75 jours au profit de la santé mentale

Le 24 mai, le Mirabellois Christian Lalonde enfourchera son vélo au centre-ville de Vancouver, pour une expédition de quelque 7 500 kilomètres, qui le mènera jusqu’à Terre-Neuve, le 8 août. Son objectif est d’amasser 10 000 $ pour la santé mentale.

«Toutes les causes sont bonnes, lance d’emblée M. Lalonde, mais je crois que nous allons tous, un jour ou l’autre, vivre une difficulté avec notre santé mentale. Avec une bonne santé mentale, on peut traverser des montagnes et même un pays. Et ça, c’est mon défi!»

Christian Lalonde est un habitué des défis. L’un de ses plus mémorables s’est produit en 2009 lorsqu’il a décidé d’arrêter de fumer la cigarette, lui qui fumait un paquet et demi par jour. Depuis, il a décidé de prendre sa santé en main, «de changer de vie» , comme il le dit, en se mettant à la course à pied, notamment.

«Quand j’ai commencé, je partais de loin! Je courais d’un poteau électrique à l’autre et j’étais épuisé, mais j’ai persévéré et cette distance s’est transformée en un kilomètre, puis en deux et ainsi de suite, jusqu’à ce que je cours mes premiers demi-marathons, des marathons, ceux de Montréal et Chicago, et des triathlons et un Ironman» .

Accidenté de la route

Lorsque Christian Lalonde affirme être «parti de loin» , il faut en effet revenir à l’année 1985 pour réaliser à quel point son parcours est extraordinaire. Cette année-là, passager du véhicule conduit par un ami, ils ont été fauchés après être passés sur un feu rouge. Un face à face s’en est suivi.

«Ça m’a pris trois ans pour réapprendre à marcher. J’ai eu la mâchoire, le nez et le crâne fracturés, la hanche droite brisée et la jambe droite paralysée pendant un an et demi» , raconte cet employé de la fonction publique fédérale, père de quatre enfants.

C’est justement en pensant à ces derniers, et à son entraîneur, feu Marc Cormier, qu’il réussit à trouver sa motivation de toujours aller plus loin.

«Pour moi, tout est une réussite quand tu pars de si loin! Je suis content de donner un bel exemple à mes enfants, parce que je n’étais peut-être pas destinée à cela. Souvent, j’ai mis un genou à terre, mais je veux leur montrer qu’on peut se relever et être fort pareil!»

Tout un défi

Du 24 mai au 8 août, M. Lalonde aura une belle opportunité de démontrer à quel point il peut «être fort» , lorsqu’il pédalera sur une distance de 7 500 kilomètres entre Vancouver et Saint John. Pour arriver à parcourir cette distance, Christian Lalonde a dû délaisser sa famille et s’entraîner des heures durant. Toutefois, les sacrifices, «ce n’est pas moi qui les fais» , a-t-il tenu à préciser.

«C’est plutôt ma famille. Moi, je pédale ou je cours, mais pendant ce temps-là, c’est mon épouse qui est à la maison et qui s’occupe seule des enfants.»

Christian Lalonde prévoit arriver au Québec le 14 juillet. Il prendra alors trois jours de congé chez lui, «pour tondre mon gazon» , dit-il, avant de reprendre la route. Il invite les cyclistes intéressés à faire un bout de chemin avec lui, s’ils le désirent, et bien sûr la population à faire un don.

«La vie est courte et je veux vivre des expériences. J’en ai eu des difficiles, comme l’accident d’auto, mais pour le sport, ce sont des expériences que je choisis. Ça fait de moi quelqu’un qui a plus de confiance en lui et un meilleur père» , a-t-il conclu.

Toutes les sommes amassées seront remises à la Fondation de l’Hôpital de Saint-Jérôme, où travaille sa conjointe. Pour soutenir sa cause, il suffit de visiter le [http://fondationhopitalsaint-jerome.org] et cliquer sur son nom.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top