- PUBLICITÉ -
Chicoine et Lehr, honorées par la FQSE

Marie-Pier Chicoine et Lora Lehr ont été nommées sur la deuxième équipe d’étoiles par la Fédération québécoise du sport étudiant.

Chicoine et Lehr, honorées par la FQSE

Deux joueuses de soccer de la région

Deux joueuses de la région ont été nommées sur la deuxième équipe d’étoiles par la Fédération québécoise du sport étudiant (FQSE), qui a dévoilé, le 17 mars dernier, les étoiles et honneurs individuels du circuit de soccer intérieur universitaire féminin.

Il s’agit de deux joueuses des Citadins de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), la joueuse arrière Marie-Pier Chicoine et l’attaquante Lora Lehr.

La Térésienne Marie-Pier Chicoine figure au classement des pointeuses de son équipe avec trois passes, tout juste derrière sa coéquipière Lora Lehr. «Le niveau de jeu universitaire est très différent de celui dans lequel j’évoluais avec les Nordiques du collège Lionel-Groulx ces dernières années. J’ai été vraiment surprise d’apprendre ma nomination», affirme Chicoine. Quant à la Rosemèroise, Lora Lehr trône à ce même classement avec trois buts et une passe. Elle a, par ailleurs, terminé la saison au treizième rang du classement des pointeuses du circuit. «C’est plaisant de recevoir cet honneur», dit-elle.

Marie-Pier Chicoine, une étoile à la défense
À sa première année à l’université, Marie-Pier Chicoine a su s’adapter en évoluant à l’aile droite comme défenseuse, durant la session automnale, et au centre à la session d’hiver. «Au dernier match de l’automne, j’ai joué, au centre et à la défense. J’ai bien fait, raconte-t-elle. À la période d’entraînement de début de saison, pour la session d’hiver, mon entraîneuse m’a fait savoir que je conserverais ce poste. Je n’étais pas très contente parce que j’ai toujours joué à l’aile droite. J’étais un peu stressée, mais au premier match, nous avons bien fait devant la meilleure équipe. Ça m’a donné confiance.»

La défenseuse remarque qu’en jouant au centre, elle peut davantage profiter de sa taille (5’10″) en couvrant plus de terrain. Étudiante en actuariat, la joueuse arrière assure son retour parmi les Citadins l’an prochain. Je vais diminuer le nombre de cours pour pouvoir mieux concilier le sport et les études, souligne-t-elle.

Lora Lehr, attaquante étoile

Nommée cocapitaine des Citadins, Lora Lehr devait jouer le rôle de chef au sein de la formation. «Je suis l’une des plus âgées. J’ai l’expérience d’avoir joué au sein d’Équipe du Québec, au Centre national, à l’université américaine et dans des équipes semi-professionnelles. […] J’aurais voulu faire mieux. En tant que joueuse, on veut toujours mettre le ballon dans le filet. Mon objectif était d’être capable de prendre la pression et de la maîtriser», fait-elle savoir.

Cet honneur de la FQSE est le premier pour la joueuse en sol québécois, puisqu’elle en est à sa première année au sein des Citadins, elle qui a évolué au sein d’une équipe de la Fairleigh Dickinson University. «Je ne suis pas certaine d’être de retour parmi l’équipe de l’UQAM, étant donné que j’étudie au doctorat en psychologie», affirme Lora Lehr.

Les Citadins éliminés en quart de finale

La formation de l’UQAM termine au cinquième rang du classement avec deux victoires et cinq défaites. Elle a été éliminée des séries éliminatoires en quart de finale contre l’Université Laval, par la marque de 5 à 1. «Comme joueuse, nous voulons toujours nous rendre le plus loin possible en séries éliminatoires», estime Lora Lehr. «Je pense qu’avant tout, c’était de bâtir une équipe pour la session automnale qui s’en vient», conclut Marie-Pier Chicoine.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top