- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Charles Hudon a su s’imposer

Ligue de hockey Junior Majeur du Québec

Charles Hudon a connu toute une première année dans la LHJMQ. Il a remporté le trophée Michel-Bergeron remis à la recrue offensive de l’année ainsi que la Coupe RDS remise à la recrue par excellence de l’année dans le circuit Courteau, en plus d’être nommé au sein de l’équipe d’étoiles des recrues, lors du Gala Rondelles d’Or organisé par la LHJMQ.

Version:1.0 StartHTML:0000000273 EndHTML:0000009658 StartFragment:0000002775 EndFragment:0000009622 SourceURL:file://localhost/Volumes/Text/A)-TEXTES%20JOURNALISTES/%20TEXTES%20NOI%20et%20VMI/04%20avril%202011/30%20avril%20et%2004%20mai/MCcharlesHudon_30-04-2011.doc @font-face { font-family: « Times New Roman »; }@font-face { font-family: « Calibri »; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; line-height: 115%; font-size: 11pt; font-family: Calibri; }table.MsoNormalTable { font-size: 10pt; font-family: « Times New Roman »; }div.Section1 { page: Section1; }

De plus, il a percé l’alignement des Saguenéens de Chicoutimi à l’âge de 16 ans et a fait partie d’Équipe Québec lors du Défi mondial des moins de 17 ans. Il a aussi participé récemment au Championnat du monde des moins de 18 ans avec Équipe Canada. Dans les deux cas, les formations ont terminé au pied du podium.

Il s’impose avec les Saguenéens

Né à Alma mais maintenant résidant de Boisbriand, Charles Hudon croyait en tout premier lieu que ses chances de faire l’équipe de Chicoutimi étaient bien minces. «Ce fut difficile au début», raconte l’ancien des Vikings de Saint-Eustache dans le circuit Midget AAA.

Malgré son jeune âge, Hudon n’a pas tardé à s’imposer tant sur la glace que hors glace. «Dès mon arrivée, les vétérans m’ont beaucoup aidé et ça a fait une grosse différence», dit-il. En 63 parties cette saison, l’athlète de 5’8’’ et 165 livres a inscrit 23 buts en plus d’amasser 37 mentions d’assistance pour terminer au deuxième rang des pointeurs recrues  dans le circuit Courteau, derrière Zach O’Brien du Titan d’Acadie-Bathurst, qui a terminé la campagne avec un total de 65 points.

Les 60 points de Charles Hudon lui ont permis de mettre la main sur la Coupe RDS remise à la meilleure recrue de la saison dans la LHJMQ. «Je ne pouvais être présent car je devais voyager en Allemagne avec Équipe Canada des moins de 18 ans. La ligue m’a averti avant mon départ et j’en étais très heureux», a  expliqué Hudon lorsque joint sur son cellulaire, quelque part dans le Parc des Laurentides, de retour d’Alma en direction de Boisbriand.

Dans les rouages du programme canadien

En plus d’une saison de rêve, l’attaquant des Saguenéens a eu la chance de participer championnats mondiaux des moins de 17 ans avec Équipe Québec, à Winnipeg en Janvier dernier. Malgré une blessure qui l’a tenu à l’écart pour la totalité du camp d’entraînement de son équipe, l’entraîneur-chef de la formation québécoise, Mario Pouliot, qui est aussi entraineur-chef du Drakkar de Baie-Comeau dans la LHJMQ, a tenu à le rencontrer afin de  lui remettre le titre de capitaine de la formation.

«Je ne pouvais pas participer aux activités qui se tenaient sur la glace. J’ai alors mis à profit mon leadership hors glace et le tout s’est bien passé», a expliqué le Boisbriannais.  Malgré la quatrième place de la formation du Québec lors de ce tournoi, le capitaine estime avoir connu un bon tournoi. «J’avais beaucoup de glace et j’évoluais en avantage numérique avec mon coéquipier des Saguenéens, Dominic Poulin, ce qui nous a facilité la tâche», dit-il.

Hudon aura ouvert les yeux des éclaireurs des membres de l’organisation d’Équipe Canada des moins de 18 ans puisqu’il a été invité à participer au Championnat mondial qui se tenait en Allemagne, il y a déjà quelques semaines.  Confiné à un rôle différent et évoluant avec des joueurs plus âgés que lui, Hudon a quand même apprécié son périple, malgré une 4e place pour la formation canadienne lors de ce tournoi.

«Mon rôle était différent.  Je n’ai pas vraiment joué sur les avantages ou les désavantages numériques», explique le seul joueur francophone et le seul attaquant de 16 ans de la formation canadienne. «Malgré cela, j’ai tenu à avoir un leadership exemplaire sur et en dehors de la glace», a mentionné le hockeyeur.

Prochaine étape pour Hudon : le réputé championnat mondial des moins de 20 ans? «Pour l’instant, je me concentre seulement sur la saison prochaine en espérant recevoir une invitation au camp d’entraînement», répond-il.

Le repos du guerrier

Maintenant revenu d’Allemagne et surtout de ses émotions, Charles entend prendre un petit congé avant de se remettre à l’entraînement. «Je compte bien rester au repos environ trois semaines avant de me remettre à l’entraînement avec Stéphane Dubé, ancien entraîneur physique du Canadien et des Penguins de Pittsburgh. Entre ça, je devrais aussi jouer quelques rondes de golf et profiter de l’été», a complèté Hudon.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top