- PUBLICITÉ -
Carl-Antoine Delisle fait sa niche à Victoriaville

Carl-Antoine Delisle, de Blainville, n’a pas raté une rencontre depuis le début de la saison avec les Tigres de Victoriaville. Il semble s’implanter petit à petit.

Carl-Antoine Delisle fait sa niche à Victoriaville

Ligue de hockey junior majeur du Québec

Le Blainvillois Carl-Antoine Delisle, choix de huitième ronde et produit des Phénix du collège Esther-Blondin, dans la Ligue de développement midget AAA du Québec, évolue présentement pour les Tigres de Victoriaville.

 

Après avoir été repêché à la suite d’une saison de 31 points en 41 matchs avec les Phénix, ce qui représentait un sommet à ce chapitre pour sa formation, l’attaquant de 17 ans (5’11’’, 163 livres) de la formation des Bois-Francs tente maintenant de s’établir en tant que régulier au sein de l’alignement.

Lentement mais sûrement

Avec onze rencontres, le joueur de centre de Blainville montre une fiche d’une mention d’assistance et onze minutes de punition. Malgré sa fiche légèrement timide, Delisle se dit content de son début de saison avec les Tigres. «Même si je n’ai pas beaucoup de points, mes premières rencontres se sont bien passées. Il faut maintenant que ça continue», explique le Blainvillois.

L’ancien des Phénix du collège Esther-Blondin n’a pas pu retenir son sourire lorsqu’il a été question de son premier but dans le circuit Courteau. «Ce but va enlever une certaine pression, c’est sûr. Je commence à avoir hâte», raconte la recrue de 17 ans, rencontrée après la défaite des siens face au Junior de Montréal.

Delisle ne se faisait pas d’illusions dès le départ. «Je suis réaliste, je ne m’attends pas à une saison de 50 buts. J’ai participé à toutes les rencontres depuis le début de la campagne. Je n’ai pas à me plaindre», explique-t-il calmement.

Période d’adaptation

Le saut de la Ligue midget AAA au Junior majeur est une étape importante et le Blainvillois s’en est rapidement aperçu. «Il y a une grosse coche entre les deux ligues, lance-t-il. La vitesse est probablement le plus gros changement. Ça prend une adaptation de ma part, c’est certain.»

Pour ce qui est des prochains matchs, le joueur de centre souhaite s’établir et remplir un rôle important avec les Tigres. «Je dois faire ma place au sein de la formation. J’aimerais bien passer du temps sur l’attaque à cinq éventuellement, par exemple», dit-il.

Les Tigres de Victoriaville, dirigés par Yannick Jean, se trouvent maintenant au quatrième rang de la division Telus Est, avec une fiche de cinq victoires, autant de défaites et un revers en fusillade, pour un total de onze points.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top