- PUBLICITÉ -
Aucun coup d’éclat aux Championnats provinciaux

(Photo Sébastien Rivest)

Aucun coup d’éclat aux Championnats provinciaux

Les Seigneurs des Mille-Îles

Au hockey mineur québécois, avec le réaménagement fréquent des structures au niveau des territoires et des groupes d’âge, il est très rare de voir une organisation AA étaler sa domination pendant une très longue période de temps.

Dans le cas qui nous préoccupe de plus près, voyant son bassin de joueurs se restreindre, l’organisation des Seigneurs des Mille-Îles semble avoir de plus en plus de difficulté à s’approprier des honneurs collectifs. Entre autres, pour l’une des premières fois de son histoire, aucun club n’a réussi au cours de la dernière année à remporter un tournoi. Parmi les rares réalisations tangibles au niveau collectif s’est avérée la médaille d’argent récoltée par la formation du midget espoir aux Jeux du Québec et les deux titres de finalistes en tournoi pour le club midget AA.

Restait à voir ce que feraient les trois équipes représentantes des Seigneurs (et non deux, tel que mentionné par erreur) aux Championnats provinciaux?

Fait plutôt rare, les trois clubs ont été éliminés le vendredi à l’issue de leur troisième rencontre, et ce, à quelques heures d’intervalle.

Au chapitre des victoires, la formation du midget AA a le mieux fait, inscrivant un triomphe à ses deux premières sorties, soit 5-4 sur les Grands Ducs de la Jemmerais et 3-2 sur les Cobras de Verdun-LaSalle. Puis, au terme d’un autre duel chaudement disputé, les protégés de Patrick Morin ont dû s’avouer vaincus 3-2 contre les Panthères de Lakeshore.
«Ce fut une saison en dents de scie, étant très bons par moments et très mauvais en d’autres circonstances. Notre dernier match en 2008-2009 reflète bien la dynamique qui prévalait dans l’équipe. Non pas que nous ne fournissions pas l’effort, mais il manquait souvent ce petit quelque chose au niveau du leadership et du désir de se surpasser», a admis Morin.

Autres équipes des Seigneurs

Fidèles à leur habitude, les hockeyeurs sous la gouverne de Jean-Philippe Bélair n’ont pas été faciles à défaire. Après qu’ils aient signé un triomphe de 5-1 sur les Estacades de la Mauricie en lever de rideau, ils ont été battus tour à tour par le Royal de Montréal 3-1 et 2-1 par les Prédateurs du Lac-Saint-Louis. Manquant la présence de un ou deux buteurs d’exception, ce constat a frappé le midget espoir des Seigneurs à plusieurs reprises durant la récente saison.

De leur côté, les joueurs du bantam AA des Mille-Îles ont visiblement été affectés par leur défaite à leur partie initiale contre les Grands Ducs de la Jemmerais (5-4 en tirs de barrage). En effet, par la suite, ils n’ont pas offert le meilleur hockey, s’inclinant tour à tour 4-0 face aux Cascades des Bois-Francs et 5-3 devant les Conquérants Ouest des Basses-Laurentides. Faut dire que ces derniers attendaient de pied ferme les représentants des Seigneurs, après avoir perdu la finale régionale par la marque de 6-1.
À l’issue de la saison, le gouverneur des Seigneurs des Mille-Îles, Sylvain Larivière, avait tout de même de bons mots à dire au sujet du développement des porte-couleurs de toutes les équipes. Selon lui, le désavantage actuel que les Seigneurs connaissent au niveau du bassin de joueurs et des heures de pratique disponibles n’aide vraiment pas son organisation à rivaliser à armes égales.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top