- PUBLICITÉ -
Storm Phaneuf apprendra d’Étienne Marcoux

Storm Phaneuf a obtenu son premier départ au Centre d’excellence Sports Rousseau vendredi dernier, alors que les Olympiques de Gatineau étaient les visiteurs.

Storm Phaneuf apprendra d’Étienne Marcoux

Le plus jeune joueur de la LHJMQ avec l’Armada

Le directeur général de l'Armada de Blainville-Boisbriand, Joël Bouchard, ne s'en est jamais caché. C'était important que les Cataractes incluent Storm Phaneuf dans la transaction qui a envoyé Kirill Kabanov à Shawinigan.

L’organisation est en train de créer une roue qui tourne avec ses gardiens. Quand Jake Allen a quitté le Junior de Montréal pour les Voltigeurs de Drummondville, Jean-François Bérubé a obtenu le rôle de numéro un et Étienne Marcoux, alors âgé de 16 ans, s’est joint à l’équipe.

Un an et demi plus tard, Bérubé évolue dans la Ligue de la Côte Est et Marcoux est l’homme de confiance de Jean-François Houle. L’Armada a entamé la saison avec William Racicot comme auxiliaire, mais pour permettre à Phaneuf de prendre de l’expérience aux côtés de Marcoux, on a échangé Racicot, au début du mois de janvier, pour amener Phaneuf avec l’équipe.

«Marcoux est un bon gardien et il a appris en côtoyant Jean-François Bérubé, indique Marco Marciano, entraîneur des gardiens de l’Armada. Marcoux est aussi un bon gars. Il n’hésite pas à donner un coup de main à Phaneuf.»

Le nouveau numéro 36 de l’Armada a obtenu les deux derniers départs dans les Maritimes alors qu’on craignait une blessure au genou pour Étienne Marcoux.

Il a gagné le premier duel contre le Rocket avant de s’incliner devant les Sea Dogs de Saint John, qui étaient au sommet du classement général. Jean-François Houle a décidé de lui donner son premier départ au Centre d’excellence Sports Rousseau, vendredi, contre l’équipe de sa ville natale, les Olympiques de Gatineau.

Après cinq lancers, les Olympiques avaient fait scintiller la lumière rouge à trois reprises. Il a alors cédé sa place à Marcoux. «Il devait être nerveux, je ne suis pas inquiet pour lui, a lancé Marcoux après la rencontre. Il a tellement bien fait dans les Maritimes, il va revenir en force.»

Un gardien spectaculaire

Les partisans de l’Armada n’ont pas vraiment eu l’occasion de voir le nouveau cerbère du Noir et Blanc puisqu’il a véritablement fait ses premiers pas sur des patinoires adverses. Quel genre de gardien est-il?

«Je veux être un mélange de Marc-André Fleury, Tim Thomas et Martin Brodeur, lance-t-il. Je n’ai pas un style carré devant mon but. Pour moi, l’important, c’est d’arrêter la rondelle, peu importe la méthode.»

Marciano ne veut pas enlever le côté spectaculaire de son protégé, il veut seulement lui donner d’autres atouts. «On ne veut pas changer son style, on veut qu’il apprenne à se calmer. Il doit aussi s’assurer de toujours voir la rondelle.»

Phaneuf mesure six pieds un pouce et pèse 197 livres. Il a eu 16 ans au mois de novembre dernier. Il sera donc éligible pour le repêchage de juin 2014.

«Il aura deux ans de junior derrière la cravate, c’est un gros avantage pour lui, note Marciano. L’une de ses forces, c’est quand il sort du filet; il manie bien la rondelle et il possède même un très bon lancer. De plus, il n’a pas peur du trafic; il peut même bousculer les joueurs à l’occasion.»

Quitter le nid familial

C’est la première fois de sa carrière que Phaneuf doit quitter le nid familial pour jouer au hockey, mais il ne s’en fait pas outre mesure. «Je suis content de vivre l’expérience, a-t-il indiqué. On dirait que ça fait partie du challenge de jouer dans la LHJMQ. Ça nous aide à gagner en maturité plus rapidement.»

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top