- PUBLICITÉ -
Pierre-Luc Dubois donne la victoire en prolongation

Le trio composé de Pierre-Luc Dubois, Alexandre Alain et Alex Barré-Boulet ont pris les choses en main samedi, en récoltant neuf points dans un gain de 5-4 en prolongation.

Pierre-Luc Dubois donne la victoire en prolongation

L'Armada a eu chaud

L’Armada a eu chaud, samedi après-midi au Centre d’excellence Sports Rousseau, après avoir vu les Foreurs de Val-d’Or combler un déficit de 3-0 après vingt minutes, mais Pierre-Luc Dubois a procuré la victoire aux siens grâce à un but en prolongation.

Dubois a accepté le disque d’Alex Barré-Boulet avant d’entrer en zone des Foreurs. Il a coupé vers le filet d’Étienne Montpetit pour ensuite le déjouer en laissant glisser le disque entre les jambières du cerbère, alors qu’il était sur son revers.

Une grosse première

Les hommes de Joël Bouchard ont complétement dominé la première période alors qu’ils ont pris les devants 3-0.

Dubois a été le premier a déjoué Montpetit. Son équipe évoluait avec un homme en plus. Barré-Boulet a fait le tour de la zone avant de remettre la rondelle à Alexandre Alain qui l’a envoyée à Dubois dans l’enclave, lui qui n’allait pas rater pareille chance.

Dubois a remis la politesse à Alain, quelques instants plus tard. Après avoir contourné le défenseur des Foreurs, il a refilé le disque à Alain qui avait le champ complètement libre devant lui.

Alain a remis ça avant la fin de l’engagement alors qu’il s’est frayé un chemin à travers la défensive valdorienne pour ensuite trouver la toute petite brèche lui permettant de porter la marque à 3-0.

Au cours des 20 premières minutes de jeu, les Laurentiens ont doublé les Foreurs au chapitre des lancers (8 contre 4). C’était une quatrième période consécutive sans accorder de buts pour Samuel Montembeault, qui a même obtenu une passe sur le troisième but des siens.

Revirement de situation en deuxième

Les périodes se suivent, mais ne se ressemblent pas pour la Flotte laurentienne. Les Foreurs ont réduit l’écart dès les premières secondes du deuxième vingt quand Jake Smith a enfilé l’aiguille.

Huit minutes plus tard, l’écart n’était plus que d’un but après que Charley Graaskamp eut fait dévier le tir de David Henley.

Avant d’arriver à mi-chemin de la période, Graaskamp a ramené tout le monde à la case départ. De l’arrière du filet, il a voulu ramener le disque devant, mais la rondelle a touché Montembeault pour se retrouver derrière lui.

L’Armada n’avait qu’un tir au but en deuxième à ce moment-là. Alors qu’il restait moins de cinq minutes à la période médiane, Sean O’Brien a jeté une douche d’eau froide sur la foule du Centre d’excellence Sports Rousseau.

Fraîchement sorti du banc des pénalités après avoir écopé une mauvaise punition en zone offensive, il s’est fait pardonner en complétant la mise en scène d’Ivan Kozlov et Nicolas Ouellet.

Les locaux ont eu un regain de vie en fin de période en dirigeant quatre lancers sur la même séquence, alors qu’ils en avaient réussi un dans le reste de l’engagement.

En début de troisième, le trio composé d’Alain, Dubois et Barré-Boulet a pris les choses en main, mais Étienne Montpetit a été étincelant devant son filet, surtout contre Barré-Boulet. Ce dernier avait touché le poteau quelques instants auparavant.  

TJ Melancon a finalement permis aux siens de créer l’égalité à l’aide d’un puissant tir frappé, qui a eu raison de Montpetit.

Autre week-end à Boisbriand

La fin de semaine prochaine, les ouailles de Joël Bouchard seront de nouveau en action à leur domicile, alors qu’ils recevront les Huskies de Rouyn-Noranda, vendredi, et les Wildcats de Moncton, samedi.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top