- PUBLICITÉ -
Sc 2018 02 03 0361

Malgré deux remontées au cours de la joute, l'Armada a été incapable de boucler la boucle en fin de rencontre. (Photo: Sylvain Charest)

L’Armada s’incline en tirs de barrage contre Victoriaville

Pour son deuxième match en autant de soirs, l’Armada recevait les Tigres de Victoriaville. En tirs de barrage, la Flotte s’est butée au gardien de Victoriaville, Tristan Côté-Cazenave. Ce dernier a bloqué 30 lancers au cours du match pour amener ses coéquipiers vers un gain de 4 à 3 samedi soir.

Vitalii Abramov a été le seul hockeyeur à déjouer Emile Samson au cours de la séance d’échappées. En surtemps, l’Armada a évolué à trois contre quatre pendant deux minutes en blanchissant l’attaque victoriavilloise.

Le Blanc et Noir a empêché avec brio l’attaque de la formation des Bois-Francs de mettre fin à la rencontre. Les joueurs de Joël Bouchard prolongent leur séquence sans avoir connu la défaite en temps réglementaire à 12 rencontres.

Alexandre Alain a permis à la troupe laurentienne de prolonger la séquence et ainsi de se diriger en prolongation avec 36 secondes à écouler au match. Alex Barré-Boulet a profité du travail de Thomas Ethier derrière la cage adversaire pour refiler à Alain.

Ethier se reprenait de son bâton élevé qui avait procuré un avantage numérique payant aux Tigres. Ivan Kosorenkov redonnait les devants à sa formation avec sept minutes de jeu à faire en enfilant son deuxième du match. Auparavant, Emil Samson a volé un but certain à Vitalii Abramov avec son bâton alors que le gardien de l’Armada était étendu au sol.

« J’ai aimé l’engagement d’Abramov et Kosorenkov ce soir comparativement à Shawinigan, avouait l’entraîneur-chef des Tigres, Louis Robitaille. Ils ont effectué des présences plus courtes et ç’a permis de les réutiliser régulièrement et des utiliser jusqu’à la fin. Sauf que lors du quatre contre trois ils ne voulaient plus quitter la glace. »

Flotte vacillante au départ

Les effets de la rencontre contre les Voltigeurs de Drummondville la veille ont été ressentis chez l’Armada. L’équipe laurentienne a eu de la difficulté à débuter le match.

La défensive s’est fait prendre à contre-pied plus d’une fois. Félix Lauzon a sauté sur l’occasion pour dévier habilement le tir de Jérôme Gravel pour ouvrir la marque.

Samuel Bolduc a créé l’égalité dans les derniers instants de la première période en marquant son premier dans la LHJMQ.

« Les dix premières minutes, on a été surpris par l’autre équipe, exprimait Antoine Crête-Belzile. À la fin de la première période, le fait de marquer, on s’est remis dans le match. »

En période médiane, l’Armada est sortie avec plus de mordant. Alexander Katerinakis rate une cage béante. Toutefois, Antoine Crête-Belzile a compté son troisième de la saison, mettant fin à une séquence de 33 matchs sans buts pour redonner une avance temporaire aux siens.

« Ce fut un match en deux temps. Au début, je n’étais pas content, avouait l’entraîneur-chef de l’Armada, Joël Bouchard. Avec le calendrier que nous avons eu et les blessés que nous avions, c’était un bon match. On a payé cher nos erreurs et c’est correct. »

Après la rencontre, Joël Bouchard annonçait que Mikhail Denisov souffrait d’une commotion cérébrale. Le gardien russe a reçu un coup à la tête au cours de l’affrontement face aux Voltigeurs.

Luke Henman et Pascal Corbeil suscitaient des points d’interrogation pour le voyage dans les Maritimes qui débutera ce jeudi.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top