- PUBLICITÉ -
Sc 2018 04 20 8682

Le deuxième trio de l'Armada a fait la différence vendredi soir. (Crédit photo: Sylvain Charest)

L’Armada freine les Islanders de Charlottetown

La série demi-finale mettant en vedette les Islanders de Charlottetown et l’Armada de Blainville-Boisbriand s’amorçait vendredi soir. Devant une salle comble de 3 500 spectateurs, Alexander Katerinakis a procuré une victoire de 3-1 à la Flotte, mettant fin à la séquence de cinq victoires de Charlottetown.

«C’était un beau tir de Katerinakis, avouait l’entraîneur des Islanders, Jim Hulton. Quelques instants plus tard, sur un jeu similaire, Sam King touche la barre transversale. C’est tout, il n’y a pas de plus petite marge d’erreur que ça pour les deux formations. »

Les Islanders ont bousillé leurs chances de revenir dans la rencontre à la fin du dernier tiers. Pascal Aquin s’est laissé choir sur Émile Samson alors que Drew Hunter a fait sauter les patins de Joël Teasdale quelques secondes plus tard. Alexandre Alain a saisi l’occasion pour inscrire le but d’assurance.

« Je ne suis pas sûr de la première infraction, mais sur celle de Hunter, c’est clairement de l’indiscipline de notre part, tranchait Hulton. Cela étant dit, les officiels ont bien fait dans la rencontre. »

La formation de l’Île-du-Prince-Édouard a subi une première défaite en cinq joutes lorsqu’elle était à égalité après deux périodes de jeu. Le seul but est provenu du bâton de Derek Gentile. Ce dernier a patienté à la ligne bleue avant de recevoir une savante passe du défenseur Pierre-Olivier Joseph.

Auparavant, Blainville-Boisbriand a été privée de Joël Teasdale et d’Alexandre Alain. Drew Hunter a vu sa frappe aboutir sur le poteau à la droite de Samson.

«Si j’avais à résumer: trop de punitions pour nous, indiquait l’entraîneur de l’Armada, Joël Bouchard. Notre gardien de but a été solide, tout comme Matthew Welsh, et les joueurs ont livré une belle bataille. »

Charlottetown a dû patienter jusqu’à la 13e minute de jeu pour atteindre une première fois Emile Samson. La troupe de Jim Hulton a connu de la difficulté à entrer en zone offensive avec la rondelle en début de rencontre. Samson a quant à lui fait face à 20 lancers.

« Je pense que les huit jours sans action et la nervosité, avec peu de joueurs qui se sont rendus loin, on été des facteurs. C’est une grande étape, ici», analysait Jim Hulton qui sait qu’il ne peut pas ouvrir le jeu face à la Flotte.

Joël Teasdale a inscrit le premier but de la série dans la deuxième minute de jeu. L’attaquant de l’Armada enfilait l’aiguille dans un cinquième match de suite.

Retour émotif

La rencontre marquait le retour de Pascal Corbeil qui a raté près de six semaines d’activité. Après avoir quitté au début du quatrième match contre Moncton, Alex Barré-Boulet réintégrait l’alignement de la Flotte.

«Quand Pascal est tombé au combat, c’était émotif, évoquait Joël Bouchard. Il pleurait dans la chambre parce qu’il croyait que sa saison était terminée alors qu’il s’était tellement investi. Ce n’était pas acquis de se rendre en demi-finale. Quand tu lui demandes, la veille sur la glace, s’il est prêt à revenir et qu’il crie, tu vois que ça vient du fond du coeur, parce qu’il ne voulait pas que ce soit terminé. C’est de l’émotion.»

La deuxième joute de la série aura lieu samedi à 19 h, à Boisbriand.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top