- PUBLICITÉ -
Armada

Pierre-Luc Dubois et Alex Barré-Boulet ont joué un rôle important au deuxième tour des séries éliminatoires. Ils tenteront de répéter contre Jean-Sébastien Taillefer et les Islanders de Charlottetown. (Photo Sylvain Charest)

L’Armada devra solutionner le mystère Grametbauer

Pour la troisième fois de sa jeune histoire, l’Armada prendra part à la ronde demi-finale de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Pour espérer atteindre la finale pour la première fois, elle devra solutionner le mystère Mark Grametbauer, des Islanders de Charlottetown. Le gardien l’a blanchie à deux reprises en fin de saison.

L’ancien cerbère de l’Armada est passé des Olympiques de Gatineau aux Islanders lors de la dernière période de transactions. D’ailleurs l’Armada et les Islanders ont été deux formations actives lors de cette période.

Les deux équipes se sont affrontées deux fois cette année et c’était après cette période de transactions. La troupe de l’Île du Prince-Édouard a chaque fois triomphé par la marque de 3-0.

Du mouvement

Du côté des Blainvillo-Boisbriannais, Pierre-Luc Dubois, Alex Barré-Boulet et Tobie Paquette-Bisson sont arrivés avec la Flotte laurentienne.

Chez les Islanders, le mouvement de personnel a été encore plus important lors du Temps des fêtes. Outre Grametbauer, ce sont six joueurs qui ont déménagé leurs pénates dans les Maritimes.

Le défenseur rosemérois Nicolas Meloche et l’arrière Boisbriannais Carl Neill, qui étaient respectivement avec Gatineau et Sherbrooke avant les Fêtes, auront l’occasion de jouer devant leurs amis et membres de la famille.

Adam Marsh, Alex Dostie, François Beauchemin et Jean-Sébastien Taillefer sont les autres nouveaux venus. On peut ajouter à ça le talentueux Daniel Sprong, qui n’était pas avec la formation en début de saison.

Deux matchs différents

Questionné après la victoire des siens, mardi soir, à savoir si les deux revers de 3-0 pouvaient jouer dans la tête de ses ouailles, Joël Bouchard a répondu par la négative.

«Si ça trouve, c’est une bonne chose, a-t-il lancé. Les gars vont se concentrer sur les détails parce qu’ils ne voudront pas que ça se répète. De l’autre côté (Islanders) ça peut avoir un impact sur la confiance.»

Horaire

Vendredi et samedi, les deux équipes croiseront le fer au EastLink Center. Mardi et mercredi, les matchs 3 et 4 auront lieu au Centre d’excellence Sports Rousseau. L’Armada espère que les partisans seront au rendez-vous, même si ce sont des soirs de semaine.

Pour le septième match entre l’Armada et le Titan d’Acadie-Bathurst, il n’y avait que 1811 personnes dans les gradins.

«On comprend qu’il y a le Canadien en série, mais les jeunes méritent de sentir l’appui de leurs partisans, a lancé Bouchard. Ils ont réagi comme des professionnels, malgré la petite foule. On espère qu’ils répondront présents.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top