- PUBLICITÉ -
Armada

Joël Bouchard aura une journée de congé pour trouver les solutions alors que son équipe se retrouve au bord du gouffre dans cette série l'opposant au Titan d’Acadie-Bathurst. Le prochain match sera présenté vendredi au Nouveau-Brunswick. (Photo Sylvain Charest)

L’Armada au bord du gouffre

L’Armada se retrouve dans une très fâcheuse position alors qu’elle s’est inclinée, mercredi, par la marque de 7 à 2 devant le Titan d’Acadie-Bathurst. Tirant de l’arrière 3-1 dans la série, la troupe de Joël Bouchard n’a plus de marge d’erreur.

Si la Flotte laurentienne veut jouer au moins une autre match devant ses partisans au Centre d’excellence Sports Rousseau, elle devra se retrousser les manches et aller chercher une victoire au Centre régional K.C. Irving, vendredi, alors qu’elle sera acculée au pied du mur.

C’est encore une fois sans son gardien numéro 1, Samuel Montembeault, que l’Armada s’est présentée sur la patinoire de Bathurst pour tenter d’égaler la série. Francis Leclerc a été en mesure de tenir en échec ses rivaux lors du premier vingt en repoussant neuf lancers.

De l’autre côté, ses coéquipiers se sont encore une fois butés à un Reilly Pickard en pleine possession de ses moyens.

Trois buts sans réplique

Les locaux ont pris les commandes dans la rencontre au début du deuxième tiers alors qu’ils ont secoué les cordages à trois reprises au cours de l’engagement.

Christophe Boivin a touché la cible à 1:39 avant de voir, sept minutes plus tard, son coéquipier Adam Howell en faire autant. Finalement, Dawson Theede a déjoué Leclerc à 13:21 pour procurer une avance de trois buts aux siens. Ce filet a été réussi en avantage numérique.

Parlant de jeu de puissance, celui de l’Armada a plutôt l’air d’un jeu d’impuissance depuis le début de cette série. Avant la quatrième partie, les ouailles de Bouchard n’avaient pas trouvé le fond du filet en dix occasions.

Après 40 minutes, les Laurentiens avaient bénéficié de trois attaques massives, mais encore une fois elles n’ont pas été productives.

Malgré tout, l’Armada a repris espoir au début du troisième tiers, alors que Pierre-Luc Dubois a fait scintiller la lumière rouge derrière Pickard. À 4-1, tous les espoirs étaient encore permis, mais le ciel est tombé sur la tête des Blainvillo-Boisbriannais.

Moins de cinq minutes plus tard, Christophe Boivin redonnait une avance de trois buts aux siens en enfilant son deuxième but de la rencontre. Moins de 100 secondes plus tard, Rodrigo Abols faisait 5-1.

Après avoir été blanchie à ses 13 premières opportunités en avantage numérique, l’Armada a finalement marqué un but avec un homme en plus. Ce fut l’œuvre de Connor Bramwell, avec l’aide d’Alexandre Alain et Dubois.

En fin de rencontre, Jeffrey Truchon-Viel, avec son sixième de la série, et Vladimir Kuznetsov ont mis le match hors de portée de l’Armada en marquant en supériorité numérique.

Vendredi, le Titan aura l’occasion d’envoyer l’Armada en vacances en recevant ses adversaires pour un troisième match de suite.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

- PUBLICITÉ -
Top