- PUBLICITÉ -
Année prolifique pour Léa Tessier

Malgré son jeune âge, Léa Tessier fait tourner bien des têtes sur la scène provinciale.

Année prolifique pour Léa Tessier

Patinage de vitesse

La patineuse de vitesse sur courte piste Léa Tessier a tout raflé au Festival Vive Lames 2011 présenté à Québec, les 9 et 10 avril à Québec. L’athlète du Club de patinage de vitesse Rosemère Rive-Nord (CPVRRRN) a remporté deux médailles d’or pour terminer en tête du groupe 1 chez les Benjamin (9-10 ans).

 

Première des qualifications au 333 m, grâce à un chrono de 38,38 s, Lea Tessier a poursuivi sur sa lancée en finale, améliorant du même coup sa marque par une seconde pour réaliser un temps de 37,37 s. Elle a du même coup écarté l’ancien record du CPVRRRN sur cette distance, chez les Benjamins, elle qui en détenait déjà trois dans la catégorie Minime.

Léa a également pris la tête de la compétition en qualifications du 500 m où elle s’est imposée en obtenant un temps de 56,70 s. Sa performance en finale, qui lui a valu un chrono de 56,79 s, lui a fait mériter une deuxième médaille d’or.

C’était toute une façon de couronner la saison pour la patineuse de 10 ans qui n’a perdu qu’une seule course cette année, en raison d’une chute. «Je suis très contente de mes deux médailles d’or, mais je n’étais pas vraiment surprise puisque j’ai été dominante toute la saison. Je me suis entraînée très fort pour y arriver», souligne Léa, qui revient d’un mois de congé de patin.

La jeune athlète a enfilé ses premiers patins de vitesse à l’âge de 3 ans et demi. Peu de patineuses de sa catégorie peuvent compter sur une expérience de six ans comme elle. «Dès mes débuts, j’ai travaillé fort», affirme la sérieuse Léa qui se démarque aussi à l’école, où elle possède une moyenne de 90 % en quatrième année.

Meilleure au Québec

Dans la catégorie Benjamin, Léa Tessier a été la patineuse la plus prolifique au niveau provincial. Autant dans la région Est que Ouest, elle a enregistré les meilleurs temps au 222 m et 333 m cette saison, en plus de détenir la deuxième meilleure performance sur 500 m.

Léa a de grandes aspirations pour la saison 2011-2012, elle qui sera toujours d’âge benjamin pour une troisième année. Comme elle est parvenue à réaliser les standards requis, elle fera aussi le saut dans la catégorie développement et elle sera opposée à des patineuses plus âgées : «Je veux avoir plus de puissance dans mes courses afin de battre mon temps au 500 m.» Elle espère franchir la barre des 52 secondes dès la prochaine campagne.

Celle qui a l’habitude d’être sur la patinoire trois fois par semaine en plus d’ajouter une séance de musculation à son horaire ne prendra pas la saison morte à la légère. Après un mois de congé, Léa est déjà de retour à l’entraînement. Même si elle devra attendre pour retourner sur la glace, elle est toujours active. Trois entraînements hors glace hebdomadaires sont au programme. Et on ajoute à cela un peu de plongeon!

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top