- PUBLICITÉ -
Alexandre Bilodeau domine à Mont-Gabriel

Alexandre Bilodeau a pu renouer avec la victoire, au Mont Gabriel

Alexandre Bilodeau domine à Mont-Gabriel

Il se rattrape pour ses ratés de début de saison

Alexandre Bilodeau a tenu ses promesses lors de l’épreuve de bosses en duel, dans le cadre la quatrième manche de la Coupe du monde qui s’est déroulée à Mont-Gabriel, le 15 janvier dernier. Il a triomphé en remportant l’or, lors de la toute dernière descente en parallèle en ayant le dessus sur la jeune sensation de Deux-Montagnes Mikaël Kingsbury et a ainsi fait oublier les ennuis éprouvés depuis le commencement de la saison.

C’est grâce à un pointage de 21,00 points contre 14,00 pour son opposant que Bilodeau a conquis la breloque dorée au terme d’une électrisante course sur le parcours de 250 mètres.

Le Rosemèrois de 23 ans et champion olympique en titre a eu une journée sans faille et a gagné tous ses duels. Il s’est aussi classé premier lors des épreuves de qualification.

Après avoir connu trois mauvaises courses d’affilée depuis l’ouverture du calendrier de la Coupe du monde où il n’a pu soutirer mieux qu’une cinquième place, Alexandre Bilodeau comptait bien se reprendre à l’endroit même où il décrochait sa toute première médaille d’or, il y a cinq ans. Pour Bilodeau, il s’agit d’une première victoire sur le circuit de la Coupe du monde depuis mars 2009 et une huitième en carrière.

Chez les autres participants de la région, Alexandra Dufresne, de Lorraine, a terminé en douzième place au classement final et retient beaucoup d’éléments positifs de la course en duel qui lui a signifié sa sortie des épreuves éliminatoires: «Je n’aurais pas pu demander mieux comme dernière descente. J’étais opposée à ma coéquipière canadienne Kristi Richards. C’est une fille très rapide. Elle est arrivée première au Championnat du monde en 2007. Je lui en ai donné suffisamment pour la pousser jusqu’au bout.»

Dufresne était aussi très heureuse de sa performance du fait qu’elle a réussi à retrancher environ deux secondes par rapport à sa descente des qualifications.

Elle a eu une bonne pensée pour son frère, Julien Dufresne, qui a agi en tant qu’ouvreur de piste lors de cette compétition de calibre international. «Il fera assurément partie de l’équipe nationale lui également dans une couple d’années», souligne-t-elle.

«En plus, toute ma famille et mes amis étaient présents pour m’encourager. Ça m’a donné du courage», a exprimé avec émotion la résidante de Lorraine de 21 ans native de Ann Arbor, au Michigan.

Quant à Béatrice Bilodeau, sœur d’Alexandre, qui en est à sa deuxième année au sein de l’équipe nationale, elle a dû se contenter d’une 16e place. Une vilaine chute lors de la dernière course lui a été fatale. Visiblement bouleversée par ce malheureux dénouement, la jeune athlète de 17 ans a d’ailleurs décliné l’invitation du journal à recueillir ses impressions. Son frère Alexandre s’est d’ailleurs empressé d’aller la réconforter tout de suite après et lui rappeler que ce genre de faux pas se veut un passage obligé vers la maîtrise de son sport.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top