- PUBLICITÉ -
Entête - Sport en bref

Alain Berclaz garde un goût amer

Congédié par le collège Lionel-Groulx

«La direction du collège a préféré s’en tenir à la version de quelques filles que de prendre la mienne en considération. Jamais les deux parties n’ont été confrontées», a indiqué Alain Berclaz, l’entraîneur de l’équipe féminine de soccer collégial AAA, congédié par le Collège Lionel-Groulx, la semaine dernière.

Ce qui déçoit le plus le premier entraîneur de cette équipe, c’est qu’il a travaillé pendant un an et demi pour monter un programme afin de faire admettre le collège Lionel-Groulx dans le circuit collégial AAA.
«C’est un projet qui me tenait à cœur et voilà qu’au premier différend avec les filles, on me congédie. C’est bizarre que l’an dernier, ces mêmes filles aient eu la tête de l’entraîneur de hockey», dit-il.

Le principal intéressé a également tenu à donner sa version des faits sur les évènements qui se sont passés à Québec: «J’ai entamé le match avec certaines filles. Une des filles qui demeurait au banc m’a lancé trois remarques désobligeantes. Malgré tout, j’ai tenté de la faire entrer dans la rencontre. Je lui ai dit de se préparer et quand je me suis tourné vers elle pour lui dire d’embarquer, elle avait toujours son survêtement. Elle s’est levée et, découragé, je l’ai repoussée du revers de la main pour qu’elle retourne s’asseoir.»
«C’est dommage parce qu’on avait un excellent début de saison, et ce, même si je n’aimais pas l’attitude des filles. Depuis que j’ai été remercié, elles n’ont gagné aucune partie», de conclure Berclaz.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top