- PUBLICITÉ -
- PUBLICITÉ -

anciennes publications

Un baume sur les blessures

La musique se fait solennelle, imposante. Et pour cause: le rideau du Théâtre Lionel-Groulx s’ouvre sur une vue imprenable du Paradis! C’est dans ce lieu de repos éternel, aux nuages représentés par des chaises blanches flottantes, que l’on retrouve avec plaisir le personnage de Nana, alter ego théâtral de la mère de Michel Tremblay. Écrite pour souligner le 40e anniversaire des Belles-Sœurs, Le Paradis à la fin de vos jours met en scène Rita Lafontaine dans un monologue à la fois drôle et touchant, incroyablement vivant, dirigé par Frédéric Blanchette.

Des pieds et des mains pour Miron

Active depuis 2001 sur la scène internationale, la compagnie de danse percussive Zogma était de passage en sol térésien, dans le cadre de la série Danse du Théâtre Lionel-Groulx. Le «collectif de folklore urbain» y présentait sa plus récente production, Rapaillé, inspirée des textes de Gaston Miron. Né d’un coup de foudre pour l’écriture rythmée du poète et d’un désir de faire découvrir ou redécouvrir Miron et notre folklore d’une façon moderne, le spectacle représente les saisons à l’aide des mots, du mouvement et de la musique.

Divine vibration

Une voix haute, pour ne pas dire aérienne, sur de longs arpèges de harpe avec accompagnements sonores analogues au chant des baleines à bosse pour entonner l'Ave Maria, voilà qui résume trop brièvement le disque Divine vibration, de Marie Louise Roy, dont la démarche personnelle s'avère empreinte d'une recherche spirituelle constante.

- PUBLICITÉ -

Pour savoir où voir la flamme olympique!

Comme ce fut mentionné dans le Nord Info de samedi dernier, la flamme olympique sera de passage dans la MRC de Thérèse-De Blainville les 10 et 11 décembre. La Voix des Mille-Îles vous dévoile le trajet pour savoir où aller pour voir le flambeau circuler dans nos rues.

La flamme olympique chez nous

À 63 jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Vancouver, différentes municipalités de la région recevront la visite de la vedette principale de cet évènement protocolaire.

«Ça»

Entre Duplessis et Janette Bertrand, il y aurait semble-t-il tout un monde. De la Grande Noirceur à la «dialoguite aiguë», l’ouverture d’esprit dont on se targue à notre époque serait-elle superficielle et surestimée? En effet, si l’homosexualité est apparemment mieux acceptée aujourd’hui, il s’avère tout aussi compliqué et confondant de l’apprivoiser, de la vivre, de l’avouer maintenant qu’il y a un demi-siècle.

Une saison qui promet

C’est en grande que l’on a célébré le retour des Soirées Mort de rire, le jeudi 8 octobre dernier, dans une église Sacré-Cœur aux allures de cabaret. En effet, pas moins de six humoristes invités se sont produits devant une salle presque comble, ce qui est de très bon augure pour les éditions à venir.

Le corps et l’esprit à l’honneur

Le Calvaire d’Oka a été le premier chemin de croix en Amérique du Nord. Depuis sa fondation, des gens l’escaladent dans un esprit spirituel. Cette année encore, comme chaque année, la paroisse Saint-François-d’Assise organise ce temps de foi.

- PUBLICITÉ -