- PUBLICITÉ -
L’entrepreneuriat féminin à l’avant-scèneau Colloque Femmessor

L’entrepreneuriat Féminin à L’avant Scèneau Colloque Femmessor

L’entrepreneuriat féminin à l’avant-scèneau Colloque Femmessor

Ce jeudi 4 octobre

L’équipe de Femmessor Laurentides espérait joindre 150 participants, mais finalement ce sont plus de 200 personnes qui convergeront vers l’Auberge Mont-Gabriel, ce jeudi 4 octobre, afin d’assister au grand Colloque Femmessor, le premier à être présenté dans la région.

«C’est un résultat qui dépasse nos attentes» , admet la directrice régionale du bureau de Femmessor dans les Laurentides, Vicky Marchand.

L’événement rassemblera des invités de marque, dont les dragons Danièle Henkel et Serge Beauchemin, des chefs d’entreprise (Nancie Ferron de La Maison Lavande, Stéphanie Lemieux de Libellule Monde et Nathalie Sigouin d’Infra-conseils, coprésidentes d’honneur du colloque), ainsi que Denis Bouchard et Geneviève Desautels qui présenteront un atelier sur l’art de «communiquer pour influencer et générer un passage à l’action» .

«Cet événement représente une occasion formidable pour les entrepreneures d’élargir leur réseau de contacts professionnels tout en acquérant de nouvelles connaissances sur les meilleures pratiques d’affaires» , fait valoir la présidente-directrice générale de Femmessor Québec, Sévrine Labelle.

Plus encore, le colloque vise à mettre en lumière et à encourager l’entrepreneuriat féminin. Selon le sondage Indice entrepreneurial québécois 2017, présenté par la Fondation de l’entrepreneurship, 39,8 % de l’ensemble des propriétaires d’entreprises de la province sont des femmes. Un taux qui se maintient depuis 2009, mais qui pourrait augmenter si l’on se fie au pourcentage de jeunes femmes (42,8 %) et de nouvelles entrepreneures en affaires (51,4 %).

Les Laurentides: un grand potentiel

Difficile de savoir avec exactitude combien de femmes entrepreneures compte la région des Laurentides. Mais ce qui est certain, c’est que celles-ci ont accès à un marché en pleine effervescence. «Le potentiel des Laurentides est très grand. Il y a une capacité, une concentration de clientèles diverses très intéressante. Je ne vois que du positif à être entrepreneure dans la région» , souligne Vicky Marchand.

Elle précise d’ailleurs qu’il est dans la mission de Femmessor de soutenir financièrement et d’accompagner les femmes dans la création, la croissance ou encore l’acquisition de leur entreprise. Depuis sa création, il y a quatre ans, le bureau régional a financé 20 projets, dont plusieurs basés dans les Basses-Laurentides. «Et on a beaucoup de demandes de financement présentement» , ajoute Mme Marchand.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top