- PUBLICITÉ -

Des karatékas de Blainville performeront sur le vieux continent

Peuple dernier

Initiée par L’École martiale de Blainville, Créer un monde, le bistrot santé-éducatif L’Élémenterre et L’École de l’être, l’œuvre intergénérationnelle Peuple dernier sera présentée le 24 juin au Théâtre Jean Vilar à Louvain-La-Neuve, en Belgique. À cette occasion, 40 karatékas de la région seront en vedette.

«Unissant les arts martiaux, le théâtre, les arts numériques et la musique, l’œuvre intergénérationnelle Peuple dernier se veut une réflexion écologique et sociale sur l’avenir de l’humanité en fonction des actions qu’elle choisira de poser ou non d’ici les prochaines années» , d’expliquer Marie-Lou Crète de l’école martiale de Blainville qui, en compagnie de Pascale Crête, Patrick Brassard et Anne-Sophie Granger, et de plusieurs autres adeptes d’arts martiaux, profitera de sa visite en Europe pour offrir bénévolement des ateliers de pleine conscience par le mouvement et la créativité à des adolescents, dans le cadre du projet «Délibère-toi!» .

«Il s’agit d’un projet positif et participatif qui donne la possibilité aux jeunes du secondaire de s’engager dans des stages partout en Brabant wallon» , dit-elle avant d’ajouter que les membres du personnel et les détenus de la Prison de Leuze, de même que les familles d’une future école fondamentale qui verra prochainement le jour en Belgique sont au nombre de ceux qui bénéficieront de ses enseignements.

Donner un sens à la vie

Tous les membres de la Troupe martiale internationale ont tenu à remercier les précieux partenaires, ainsi que tous ceux et celles qui ont participé aux différentes campagnes de financement depuis janvier dernier, sans qui il aurait été impossible de réaliser ce projet «motivant, transformateur et hors du commun» .

«Leur participation donnera du sens à leur vie, créera des ponts entre différentes humanités et leur permettra de faire leur part pour contribuer à un monde plus solidaire comme à la survie plus heureuse de l’humanité» , d’insister Marie-Lou Crète.

Rappelons que le «projet outremer pour une humanité solidaire» , en marge duquel est notamment présentée l’œuvre Peuple dernier, permettra à 40 karatékas et artistes d’offrir bénévolement des ateliers de pleine conscience par le mouvement et la créativité et de contribuer au financement des projets solidaires soutenus par l’organisme Émergences. Cet OBNL reconnu œuvre à travers le monde pour une société plus juste, plus chaleureuse et plus altruiste.

Les recettes de la vente des billets seront versées aux différents projets soutenus par Émergences, soit la méditation en prison, l’aide aux sans-abris, l’aide aux populations défavorisées en Inde, au Népal et au Tibet et les enfants de la rue au Brésil, pour ne nommer que ceux-là.

 

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top