- PUBLICITÉ -
René Gauvreau demande au ministre Bolduc de cesser ses annonces et d’agir

Le député de Groulx, René Gauvreau.

René Gauvreau demande au ministre Bolduc de cesser ses annonces et d’agir

Les besoins de la région en matière de santé

Se disant outré de l’appui que consentirait le gouvernement du Québec au projet de construction d’un aréna à Québec, le député de Groulx, René Gauvreau, a vertement critiqué la position du ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Sam Hamad, dans ce dossier.

«Dans le contexte actuel et compte tenu des problèmes liés à la santé au Québec, il me semble que cet argent – 175 millions de dollars – pourrait servir ailleurs», a-t-il lancé.

Visiblement en colère, le député a répété qu’il n’avait rien contre les gens de Québec, mais que selon lui, il est déplorable qu’un gouvernement favorise la construction d’un aréna plutôt que d’aider les gens qui en ont vraiment besoin.

S’appuyant sur une étude déposée auprès du gouvernement, en juin 2008, et par laquelle la MRC de Thérèse-De Blainville demandait au gouvernement de reconnaître le déséquilibre des ressources gouvernementales qui prévaut dans la région des Laurentides (notamment en matière de soins de santé et d’accessibilité au réseau) et ultimement de travailler à trouver des solutions, le député affirme que la situation est pire encore aujourd’hui et que les Laurentides sont déficitaires depuis 15 ans déjà.
«Cet été, j’ai fait la tournée des hôpitaux et j’ai discuté avec tous les députés des Laurentides, sauf David Whissell. Le constat est désolant et la situation est encore pire qu’avant», affirme-t-il. À preuve, le débordement à l’urgence de l’Hôpital de Saint-Eustache qui, le jour de la rencontre (16 octobre 2009), atteignait 239 %. «La situation empire de jour en jour, et tout ça, dans une région qui compte de plus en plus de monde», déplore-t-il.

Le ministre Bolduc interpellé

Du même souffle, M. Gauvreau interpelle le ministre de la Santé et des Services sociaux, Yves Bolduc, et l’exhorte à cesser ses annonces et enfin d’aller de l’avant avec les projets qui tardent à démarrer, comme les travaux d’agrandissement à l’Hôpital de Saint-Eustache. «Les travaux avancent, mais la vocation des lieux n’est pas précisée. Ne pourrait-on pas y aménager une unité psychiatrique d’un minimum de 40 places? Ça ne coûterait pas plus cher et ça comblerait des besoins qui sont là, bien réels», plaide-t-il.

Le député demande également la mise à jour financière et un investissement afin de combler les sommes manquantes pour le maintien intégral du programme de soins à domicile. Enfin, M. Gauvreau estime qu’il est urgent de procéder à la mise en chantier des travaux d’aménagement des salles en ophtalmologie et en endoscopie à l’Hôtel-Dieu de Saint-Jérôme.
«On est rendu à combien d’annonces déjà? Trois, quatre? L’argent est là et les besoins sont identifiés. Dans les faits, le chantier pourrait commencer la semaine prochaine. Qu’est-ce qu’on attend? Je pense qu’il est plus que temps de stopper les annonces et de bouger. Il faut que le ministre Bolduc passe aux actes, c’est primordial», a-t-il conclu.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top