- PUBLICITÉ -
Les Lions de Sainte-Thérèse contribuent à l’amélioration de l’unité de soins palliatifs

(Photo Yves Déry)

Les Lions de Sainte-Thérèse contribuent à l’amélioration de l’unité de soins palliatifs

Un don de 31 000 $ au Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault

En mars dernier, le Club des Lions de Sainte-Thérèse organisait, sous la gouverne de Marc Vadeboncœur, une soirée gageure dont les profits de 31 000 $ ont été remis au CSSS Thérèse-De Blainville. «Cet argent a servi à l’achat d’un bain thérapeutique et huit fauteuils de type La-Z-boy pour chacune des chambres de cette unité», a indiqué Jean Valiquette, un don que le directeur général du CSSS, André Poirier a reçu avec reconnaissance.

«Dans nos deux centres d’hébergement, Drapeau-Deschambault et Hubert-Maisonneuve, on retrouve 377 personnes dont c’est la résidence. Depuis 35 ans et même plus, quand le Club des Lions de Sainte-Thérèse s’implique dans notre établissement, c’est comme si toute la communauté se rassemblait pour apporter un peu de soutien à nos résidents, a-t-il déclaré. Ce n’est déjà pas facile d’être en lourde perte d’autonomie. Grâce à ces dons, on peut leur offrir des équipements de qualité, comme ce bain thérapeutique qu’on ne pourrait pas acquérir autrement».
À son tour, le président du CSSS, Robert Dean, a salué la générosité des Lions à l’égard de la communauté. «Il y a trois ans, quand nous avons construit cette unité de soins palliatifs, nous avons tenté de la rendre le plus confortable possible, compte tenu du contexte particulièrement difficile que vivent les gens qui viennent ici et leur famille. Du point de vue humanitaire, ce don est l’un des meilleurs parce qu’il nous permet d’offrir encore plus de confort à ces gens», a-t-il fait valoir.

D’un point de vue plus personnel, M. Dean a ensuite tenu à rendre hommage à tous ces hommes et ces femmes du Club Lions qui, au-delà de leur travail quotidien, de leur famille et de leurs activités, déploient temps, énergie et efforts dans le seul but d’amasser des fonds qui aideront les autres.

Hommage à Claude Létourneau

Par ailleurs, les Lions ont profité du moment pour honorer un des leurs, Claude Létourneau, décédé en avril 2007, en nommant la salle de repos de l’unité des soins palliatifs Salon Lion Claude Létourneau. «Honorer la mémoire de Claude, c’était mon projet de président, de souligner M. Valiquette, visiblement ému. Une plaque à la mémoire de M. Létourneau sera donc installée à l’entrée de cette salle destinée aux familles des bénéficiaires. Deux autres plaques ont également été remises, la première à l’épouse de M. Létourneau, Nicole Létourneau, et la seconde à son employeur, Construction Kiewit. La plaque a été reçue par le directeur des ressources humaines de l’entreprise, Jacques Simard.

Rappelons que l’unité en soins palliatifs du Centre d’hébergement Drapeau-Deschambault, laquelle compte huit chambres simples, a été inaugurée il y a deux ans.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top