- PUBLICITÉ -
Le groupe de médecine de famille Chapleau devient réalité

(Photo Michel Chartrand)

Le groupe de médecine de famille Chapleau devient réalité

Annonce du ministre Bolduc à Bois-des-Filion

La population de Bois-des-Filion pourra à l’avenir s’inscrire à un groupe de médecine de famille (GMF) puisque le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) en a annoncé la concrétisation, le 22 février dernier.

C’est le ministre de la Santé et des Services sociaux lui-même, Yves Bolduc, de passage à Bois-des-Filion, dans le cadre d’une tournée dans la région des Laurentides, qui a confirmé l’accréditation de ce nouveau GMF.

L’offre de services du GMF a été développée par le docteur Madgi Habra et les trois autres médecins de la clinique Chapleau, en collaboration avec les partenaires du réseau de la santé, plus particulièrement avec le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) Thérèse-De Blainville.

La clinique Chapleau, qui emménagera dans des locaux plus vastes vers le 20 mars prochain, constituera par conséquent le siège de ce GMF. Les nouvelles installations de 3 000 pieds carrés se trouvent dans un nouveau complexe situé sur la montée Gagnon.

Les différents intervenants au projet de GMF travaillaient à son élaboration depuis 2004.

Selon le docteur Bolduc, la formule des groupes de médecine de famille est fondée sur la pratique de groupe et l’interdisciplinarité. «L’organisation clinique est essentiellement conditionnée par la collaboration professionnelle entre les infirmières et les médecins de famille. Tout cela favorise la continuité des soins, l’accès des usagers à un suivi médical, ainsi qu’une prise en charge globale de leur état de santé. Cela se fait notamment au profit de celles et ceux qui souffrent de maladies chroniques», a-t-il indiqué.

Les personnes inscrites auprès d’un médecin de famille du nouveau GMF ont accès à une gamme de services de première ligne incluant des consultations médicales avec et sans rendez-vous ainsi qu’une réponse adaptée aux besoins des personnes dont l’état de santé, tel qu’évalué par leur médecin, requiert des modalités particulières d’accès aux services. Cette réponse est assurée sept jours par semaine par une garde médicale du GMF, avec l’assistance du service Info-Santé. Les activités de prévention et de promotion de la santé constituent, en outre, un autre volet de la pratique des médecins et des infirmières impliqués.
«Améliorer et accroître l’accessibilité des soins pour offrir aux citoyens un service de qualité, en mettant en place des concepts novateurs, est une priorité pour notre gouvernement. Les groupes de médecine de famille, en complémentarité avec les cliniques-réseau, contribuent à l’atteinte de cet objectif, et c’est pourquoi nous espérons toujours atteindre le nombre de 300 GMF d’ici trois ans à travers la province», a dit en terminant le ministre Bolduc.

L’objectif du nombre de GMF pour la région des Laurentides est de 22. Le GMF Chapleau est le quatorzième à voir le jour dans la région des Laurentides. Le président-directeur général de l’Agence de santé et de services sociaux (ASSS) des Laurentides, M. Marc Fortin, a d’ailleurs assuré que huit autres GMF étaient bel et bien en cours de gestation.

Il en coûte en moyenne 500 000 $ à l’État pour mettre en place un GMF.

Pour soigner davantage de patients?

Sans en faire la promesse, le docteur Habra a précisé que la structure du groupe de médecine de famille devrait à plus ou moins brève échéance contribuer à accommoder plus de patients et dispenser de meilleurs services à la communauté filionoise.

Concrètement, dans l’immédiat, l’intervention plus directe d’une infirmière relativement à certains cas d’usagers (comme de la formation pour l’utilisation de bronchodilatateurs contre l’asthme, par exemple) pourrait signifier un certain allégement horaire des médecins et éventuellement libérer des places pour des usagers sans médecin de famille.

Par ailleurs, l’instauration du GMF prévoit l’embauche imminente d’une infirmière clinicienne dont les fonctions relèveront du CSSS Thérèse-De Blainville.
«Nous prévoyons dans un avenir rapproché nous adjoindre les services d’un cinquième médecin», a déclaré par ailleurs le cogestionnaire du GMF Chapleau.

Mentionnons enfin que tout usager actuel enregistré auprès d’un médecin de famille à la clinique Chapleau devra obligatoirement signer un formulaire attestant de son acceptation à être inscrit auprès du GMF Chapleau.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top