- PUBLICITÉ -
La CSQ s’interroge sur la place du privé dans les soins de santé

(Photo Michel Chartrand)

La CSQ s’interroge sur la place du privé dans les soins de santé

Association des retraitées et retraités de l’enseignement du Québec (CSQ)

Réunis en plénière, le 14 avril dernier, quelque 50 membres de l’Association des retraitées et retraités de l’enseignement du Québec (AREQ), affiliée à la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) et sous la gouverne de Guy Desroches, ont été sensibilisés quant à la place du secteur privé dans les soins de santé.

«Nous avons d’abord voulu tenter d’abattre certains préjugés, comme celui qui préconise que le vieillissement de la population fait croître le coût des soins de santé», d’expliquer M. Desroches. Après avoir rempli un jeu-questionnaire sur la santé et les services sociaux, les membres de la CSQ ont ensuite assisté à une présentation vidéo produite à partir d’extraits vidéo initialement diffusés lors de leur congrès, en 2008.

La marchandisation de la santé serait-elle à nos portes?

D’avis que le gouvernement pave tranquillement la voie au lucratif secteur du privé, les représentants de l’AREQ déplorent l’adoption de la législation sans grand débat à laquelle nous assistons présentement. «Il y a des choses qui se passent et nous croyons que le défi est important pour les retraités du Québec», estime M. Desroches. Des échanges entre les membres ont suivi la projection vidéo.

Plus importante association québécoise de personnes retraitées issues des services publics, l’AREQ compte actuellement plus de 52 000 membres, âgés de 50 à 104 ans et provenant de l’ensemble des régions du Québec. Pour en savoir davantage, visitez le www.arec.qc.net.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top