- PUBLICITÉ -
Daniel Ratthé: priorité aux soins de santé

(Photo Michel Chartrand)

Daniel Ratthé: priorité aux soins de santé

Élections provinciales

Pour la troisième semaine de campagne électorale, le candidat du Parti québécois dans le comté de Blainville, Daniel Ratthé, a décidé de présenter ses engagements en faveur des soins de santé pour les gens de Blainville, Sainte-Anne-des-Plaines, Lorraine et Bois-des-Filion.

Selon M. Ratthé, le comté de Blainville, comme l’ensemble des Laurentides, est victime d’un manque criant de médecins de famille. «Il faut faire en sorte que nos citoyens puissent se faire soigner dans leur milieu de vie, sans devoir parcourir des distances considérables et sans attendre des mois pour voir un médecin qui pourra faire un suivi de leur situation», estime-t-il.

Pour améliorer la situation des soins de santé dans le comté de Blainville, le candidat péquiste a rappelé que sa formation s’est engagée à créer 150 nouveaux groupes de médecine familiale (GMF) d’ici les cinq prochaines années. «Dans la circonscription de Blainville, je m’engage à créer, dans une première phase, un groupe de médecine familiale à Sainte-Anne-des-Plaines, un second à Bois-des-Filion et deux autres à Blainville», de dire M. Ratthé.
«Nos ressources doivent répondre à une demande de plus en plus grande. Et, malheureusement, les services ne suivent pas. On parle surtout du besoin criant des médecins de famille dans l’ensemble du comté», dit-il.

Selon M. Ratthé, le gouvernement du Parti libéral est en partie responsable du manque de médecins dans les Laurentides. «Les médecins disponibles sont débordés et les familles doivent consulter dans les cliniques médicales sans rendez-vous ou se rendre dans les urgences pour avoir un médecin», dénonce-t-il.

Pour appuyer son argumentaire, le candidat péquiste rappelle que c’est dans la MRC de Thérèse-De Blainville qu’on retrouve l’un des plus faibles ratios de médecins généralistes par habitant, soit 0,57 médecin par tranche de 1 000 habitants, contre 1,01 pour l’ensemble du Québec.

Selon le candidat péquiste, cette situation est attribuable au manque de flexibilité du gouvernement Charest qui impose aux futurs médecins de se regrouper en GMF.

Contrairement à son adversaire de l’Action démocratique, le candidat péquiste a rappelé l’importance de maintenir un système de santé gratuit pour l’ensemble des citoyens du Québec.
«L’ADQ et le PLQ veulent ouvrir la porte au privé. Au PQ, nous estimons que la santé n’est pas un luxe, mais un droit. Un droit universel», de rappeler M. Ratthé, profitant de l’occasion pour dénoncer l’ouverture de cliniques privées sur le territoire de Blainville. «Avec le Parti québécois et le plan Marois, en santé, la population de Blainville sera gagnante», estime le candidat péquiste.

Photo horizontale: MC-2008_11_19_6344

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top