- PUBLICITÉ -
Des engagements en matière de sécurité pour l’Équipe Sylvie St-Jean

(Photo Michel Chartrand)

Des engagements en matière de sécurité pour l’Équipe Sylvie St-Jean

Boisbriand

La ronde des engagements pour un prochain mandat continue, à Boisbriand, pour la mairesse sortante Sylvie St-Jean et son équipe. Après des engagements en matière sociocommunautaire, de sport, d’infrastructures, Mme St-Jean dit vouloir renforcer le sentiment de sécurité à Boisbriand.

Elle va entre autres affecter un budget spécifique à la sécurité routière, de quelque 50 000 $. «Avec cet engagement, l’Équipe Sylvie St-Jean souhaite réaliser des projets et procéder à des analyses plus poussées. Notre administration a toujours été proactive et à l’avant-garde dans ce domaine, et il faut continuer», dit le conseiller sortant Gilles Sauriol, qui a été responsable du dossier de la sécurité routière au sein du conseil municipal, affirmant que Boisbriand a été la première ville à installer des bornes de ralentissement dans le centre de la chaussée. «Avec ce budget spécifique, nous pourrons réaliser des projets pilotes pour des dos d’âne amovibles, des plateaux de ralentissement et des bornes, par exemple», poursuit-il.

Une administration St-Jean réélue travaillerait aussi à «augmenter, en partenariat avec la Régie de police, la surveillance pour contrer les excès de vitesse sur les artères problématiques», indique-t-on. Selon la mairesse sortante, qui siège au conseil d’administration de la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville (constituée du regroupement des services de police des villes de Boisbriand, Lorraine, Rosemère et Sainte-Thérèse), la seule prévention n’est pas suffisante. «Les moyens répressifs demeurent nécessaires. En collaboration avec la Régie de police, nous nous assurons d’une surveillance particulière contre les excès de vitesse en zone résidentielle», dit-elle.

Le programme d’aménagement sécuritaire entrepris par la Ville en 2005 serait poursuivi au lendemain d’une élection gagnante. Mme St-Jean rappelle l’installation de caméras à l’aréna. Pour le futur, l’Équipe St-Jean compte poursuivre dans la même veine: «Il s’agirait, entre autres, d’améliorer l’éclairage et d’installer, pour surveillance temporaire, des caméras dans certains lieux publics», précise Gilles Sauriol. Certains secteurs feront aussi l’objet de réaménagements.

Dans son programme électoral, Mme St-Jean prévoit aussi demander à la Régie de police l’ajout d’un policier à vélo. «Il s’agit avant tout d’un engagement préventif dans les parcs et autres lieux publics, explique la candidate Johanne Fournier. L’efficacité des policiers à vélo durant l’été a été démontrée dans d’autres municipalités, surtout dans les milieux plus urbanisés comme Boisbriand.» Elle croit que cette présence policière augmenterait le sentiment de sécurité et donnerait un sens de proximité et de convivialité avec les citoyens de tous les âges.

En matière de sécurité incendie, Mme St-Jean a rappelé le bilan des dernières années et les réalisations du Service de la sécurité incendie qui, en 2007, a obtenu une mention d’honneur du ministre de la Sécurité publique pour son combat contre l’incendie survenu à l’entreprise Polyval. «La Ville de Boisbriand doit s’assurer que ses pompiers demeurent formés à la fine pointe et qu’ils disposent des équipements nécessaires pour se maintenir parmi les meilleurs au Québec», affirme Mme St-Jean.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top