- PUBLICITÉ -
L’Ouest américain raconté par deux aventuriers géologues

(Photo Yves Déry)

L’Ouest américain raconté par deux aventuriers géologues

Voyage dans les parcs nationaux

L’Ouest américain a toujours fasciné que ce soit par la ruée vers l’or ou ses peuplades indiennes, mais par-dessus tout, ce sont les splendeurs et réalités des paysages sauvages que l’on a judicieusement préservées par la création de multiples parcs nationaux.

C’est ce qu’a démontré le couple de géologues et voyageurs Lynda Paquette et Martin Parent, alors qu’ils ont présenté au cours des derniers jours une conférence multimédia à la bibliothèque de Deux-Montagnes et au Centre culturel et communautaire Thérèse de Blainville.

En 2007, ils ont fait un périple de trois mois et 16 000 kilomètres dans les parcs nationaux de l’Arizona, de l’Utah et du Wyoming. Ils ont ramené de nombreuses photos de paysages qui donnaient le goût de prendre l’avion, immédiatement après la conférence, pour aller conquérir l’Ouest.

Il faut dire que le couple d’amoureux a de l’expérience dans les voyages. En 2003, ils ont mis en veilleuse leur carrière de géologues pour voyager pendant deux années autour du monde. Ils ont visité une vingtaine de pays sur les cinq continents. Ils ont ensuite pris la décision de fonder l’entreprise Un grand virage pour partager leurs expériences grâce à une programmation de conférences multimédias réalisées avec des récits inspirants, des photos saisissantes et de la musique du pays en vedette.
«Quand nous revenons d’un long voyage, donner une conférence, c’est une thérapie», a affirmé dans son introduction Lynda Paquette. Le couple d’aventuriers a entamé leur récit par la visite du Parc de la forêt pétrifiée au nord de l’Arizona. Bien connu sous le nom des Bad Lands, les photos présentent un environnement très aride. On y retrouve la plus grande concentration de bois fossilisé. Les troncs d’arbres transformés en roche sont âgés de plus de 200 millions d’années.

Au cours de leur périple, ils ont aussi visité le Parc du Grand Canyon tout comme 5 millions de personnes chaque année. Pendant trois jours, ils ont arpenté le fleuve Colorado tout au fond du canyon. «Il faisait 53 °C en bas. Selon les nuages et l’ensoleillement, les falaises changeaient constamment de couleur», nous indique Martin Parent.

Parmi les grands bouleversements causés par l’homme, il y a dix barrages pour régulariser la crue des eaux sur le fleuve Colorado, long de 2 300 kilomètres à partir de l’État du Colorado jusqu’au golfe du Mexique. Le lac créé par l’un des barrages près de Las Vegas s’assèche. Il a perdu 30 mètres de hauteur au cours des dix dernières années.

En Utah, il y a six parcs nationaux, dont celui des arches rocheuses et de nombreuses roches rouges causées par la forte teneur en oxyde de fer. Le grand lac salé de Salt Lake City a fortement impressionné Martin Paquette. «L’eau, dit-il, est de 3 à 8 fois plus salée que la mer.»

Au Wyoming, le Parc Yellowstone est le plus vieux parc national au monde, puisqu’il a été proclamé ainsi en 1872. «Pour un géologue, a souligné Lynda Paquette, c’est un endroit extraordinaire. On se sent sur une autre planète en raison des nombreuses sources thermales, d’une série de bassins surélevés en calcaire et de la plus grande concentration de geysers au monde. Les bassins sont colorés comme nulle part ailleurs. C’est un écosystème très particulier où des troupeaux de wapitis viennent se réchauffer l’hiver.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top