- PUBLICITÉ -
Les 40 ans de Loto Québec relatés par Richard Morency

(Photo Michel Chartrand)

Les 40 ans de Loto Québec relatés par Richard Morency

Directeur des relations publiques du Casino de Montréal

Pour avoir vécu quelque 30 ans à Lorraine, le directeur des relations publiques du Casino de Montréal, Richard Morency, peut se targuer de bien connaître la région des Basses-Laurentides. Conférencier invité par la Chambre de commerce et d’industrie Thérèse-De Blainville, ce dernier possède une feuille de route très diversifiée en matière de relations publiques puisqu’il a été vice-président des Expos de Montréal pendant 10 ans, directeur et vice-président de la station CKAC 730 et commentateur sportif.

«Si je suis ici aujourd’hui, c’est pour vous parler de Loto-Québec qui, depuis 40 ans, fait partie intégrante de la vie des Québécois. Les gens pensent connaître Loto-Québec, mais au-delà du jeu, il y a une entreprise qui possède plusieurs filiales, dont des casinos, des loteries vidéo, des bingos et qui alimente quelque 8 700 points de vente au Québec, avec des retombées permettant à 7 000 employés de travailler. En plus des 388 M$ en biens et services qui ont été achetés, les 380 M$ qui sont donnés en commissions, il y a un milliard de dollars accordé aux gagnants», rapporte le conférencier.

Juste dans la région des Laurentides, notons les 499 détaillants de Loto-Québec et les huit millions huit cent mille dollars remis en commissions.

Le rôle de l’État?

Est-ce le rôle de l’État que de s’occuper de l’offre du divertissement? Oui, selon M. Morency.
«D’une part, les dividendes sont versés directement au gouvernement, soit 1,6 milliard qui a été retourné au gouvernement et, depuis 15 ans, 20 milliards (tous les citoyens québécois étant actionnaires). De plus, la présence de l’État encadre des pratiques plus rigoureuses. Le jeu est exploité dans l’ordre et la mesure, tandis que la responsabilité sociale est intégrée au quotidien.»

Un engagement social

Partenaire de plusieurs grands évènements, Loto-Québec a fondé, en 1979, une importante collection d’œuvres québécoises rassemblant quelque 4 000 artistes. Cette dernière, la plus imposante au Canada, célébrera son 30e anniversaire sous peu et se promènera, grâce à une exposition itinérante.

Mentionnons également que les 482 OSBL et 19 organismes des Laurentides se sont départagé une somme de 1,6 million remise par Loto-Québec dans le cadre de son engagement social.
«S’il n’y avait qu’une seule chose à retenir de notre rencontre, j’aimerais que vous repartiez en ayant la conviction que Loto-Québec est un actif appartenant à tous les Québécois et qui fait de notre bien-être collectif sa raison d’être. Le mandat de Loto-Québec est simple: exploiter dans l’ordre et la mesure les jeux de hasard et l’argent et en retourner tous les bénéfices à la collectivité», de conclure Richard Morency.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top