- PUBLICITÉ -
«Un budget tout en profondeur, un sérieux coup de barre»

(Photo Michel Chartrand)

«Un budget tout en profondeur, un sérieux coup de barre»

Selon le député libéral Vincent Auclair

«Ce n’est pas juste un budget cosmétique, mais un budget tout en profondeur. Je suis heureux que l’on donne un sérieux coup de barre, sinon nos enfants vont se retrouver avec un Québec ingérable. Nous avons aussi pris en considération la réalité des plus démunis qui vont se retrouver avec plus d’argent dans les poches grâce à nos crédits d’impôt».

C’est en ces termes que le député de Vimont et député parrain des circonscriptions électorales de Deux-Montagnes, de Blainville et de Groulx, Vincent Auclair, a commenté le récent budget déposé par le gouvernement du Québec.
«Tous les programmes mis de l’avant, l’an dernier, demeurent», s’est réjoui le député Auclair en pensant, entre autres, au programme des infrastructures. Au cours des dernières semaines, il est venu annoncer au nom du gouvernement, des travaux routiers dans la circonscription de Deux-Montagnes, soit le réaménagement géométrique de l’échangeur de l’autoroute 640 et de la route 148, la reconstruction du pont Arthur-Sauvé, ainsi que la réfection des ponts Giroux et Leblanc, à Saint-Eustache.

Il est aussi venu annoncer, dans le comté de Groulx, le projet d’une salle de spectacle sur le site du Faubourg Boisbriand, ainsi que de nombreux chantiers de réfection de routes dans le comté de Blainville, et plus précisément, à Sainte-Anne-des-Plaines.

Selon ce budget, le gouvernement va continuer d’investir dans ses infrastructures. Le Plan québécois des infrastructures 2009-2014 représentera au total des investissements de 42,6 milliards de dollars. De ce montant, 28,5 milliards iront à l’entretien, comme le maintien en bon état d’établissements de santé, la rénovation de centaines d’écoles et la réfection du réseau routier. Les autres 14,1 milliards seront utilisés pour la construction de nouvelles infrastructures, ce qui permettra l’ajout de lits dans les hôpitaux, de classes dans les écoles et la construction de routes.
«D’ici quelques semaines, a ajouté Vincent Auclair, nous aurons d’autres annonces à faire dans les Basses-Laurentides. Nous devons attendre l’approbation de Chantiers Canada. La région se développe de façon exponentielle au niveau démographique et les besoins sont urgents.»

Le budget contient aussi, d’ajouter M. Auclair, des mesures ciblant les régions et les secteurs les plus touchés par la récession. Plus de 50 millions de dollars seront alloués pour apporter un soutien à l’industrie forestière particulièrement affectée dans les Laurentides. Une autre somme de 30 millions de dollars ira à la mise en œuvre du Plan Emploi Métropole afin d’appuyer les chercheurs d’emploi, l’entrepreneuriat et le développement des compétences de la main-d’œuvre. «Il faut stabiliser les emplois à Montréal et ça concerne de nombreux travailleurs en provenance des Basses-Laurentides», a expliqué le député Auclair.

Pour le financement du système de santé, le budget a annoncé la mise en place d’une contribution générale de tous les adultes québécois, à l’exception des clientèles à faible revenu. Elle sera de 25 $ par adulte en juillet 2010, de 100 $ en 2011 et de 200 $ en 2012. «Ces revenus, a indiqué le député parrain, seront versés dans un fonds dédié pour financer directement les établissements de santé en fonction de leur productivité et de leurs résultats. Cette contribution stimulera la performance.»

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top