- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Une zone d’intervention prioritaire pour le phosphore

Bassin versant de la rivière du Chêne

Sillonnant principalement les territoires de Mirabel et Saint-Eustache, la rivière du Chêne fait 22 km de long, alors que ses affluents représentent quelque 437 km de berge. Le projet de gestion par bassin versant de cette rivière s’étend, quant à lui, sur une superficie de 214,5 km2 et se situe, outre Saint-Eustache et Mirabel (qui comptent pour environ 90 % du territoire couvert), dans cinq autres municipalités ou territoire, à savoir Deux-Montagnes, Oka, Saint-Joseph-du-Lac, Saint-Placide et Kanesatake (territoire autochtone). Au total, 285 producteurs agricoles ont été localisés sur le territoire du bassin versant.

Identifié comme une zone d’intervention prioritaire pour le phosphore (ZIPP), le bassin versant de la rivière du Chêne vise à réduire l’apport de phosphore qui pourrait s’acheminer dans la rivière et ses affluents. Il faut savoir que le long des cours d’eau, l’érosion des berges cause à certains endroits des pertes de sols arables. Le phosphore s’attache alors aux particules du sol et voyage dans la rivière pour ensuite s’accumuler en aval, en particulier dans les zones où le débit est plus lent.

Lorsque les conditions sont propices, le phosphore alimente les cyanobactéries, mieux connues sous le nom d’algues bleu-vert (un signe de pollution). Pour contrer ces effets de dégradation de la qualité de l’eau par les pertes de phosphore, les producteurs agricoles de la région sont appelés à participer au projet de bassin versant de la rivière du Chêne selon des étapes bien précises.
À ce jour, une trentaine de producteurs ont été rencontrés. Suivront les travaux d’aménagement des berges et de stabilisation des sites érodés à l’été et l’automne 2009. L’objectif pour 2009-2010 est d’entreprendre des travaux chez au moins 35 producteurs du bassin, dont 25 se situent dans la zone prioritaire (zone d’accès à la rivière).

Mentionnons en terminant qu’un autre projet de bassin versant, cette fois de la rivière Saint-Pierre, a déjà eu cours à Mirabel et compte encore aujourd’hui parmi les plus performants du Québec.

Pour plus d’information, contactez Amélie Paiement au 450-971-5110, poste 6517.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top