- PUBLICITÉ -
Journal Nord Info et La Voix des Mille-Îles

Un geste pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

Rosemère

La Ville de Rosemère pose un geste supplémentaire en faveur de l’environnement. Fidèle à son engagement d’en faire plus pour préserver l’environnement, le conseil municipal a octroyé à la firme-conseil Genivar un mandat afin d’évaluer des pistes de solution pour réduire les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble de son territoire. Le mandat est évalué à 35 000 $ et se présente en trois parties.

«C’est là un projet de grande envergure pour une municipalité de la taille de Rosemère, mais c’est notre responsabilité de poser dès aujourd’hui les gestes qui assureront la survie de notre planète», de mentionner la mairesse de la municipalité, Hélène Daneault, dans un communiqué de presse présentant ce nouveau projet.

Selon les informations obtenues, il semble que la firme-conseil aura pour mandat de procéder à un inventaire complet des sources d’émission de gaz à effet de serre sur le territoire et les différents services de la Ville. À l’intérieur de cet inventaire, on devrait retrouver des données mesurant l’évolution des émissions. Enfin, la firme aura le mandat d’élaborer des pistes de solution qui devront s’inscrire dans un plan d’action et d’adaptation.

En plus de ces différents mandats, la firme-conseil devra, pour et au nom de la Ville, préparer une demande de subvention à l’intention du ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs, et ce, dans le cadre du programme Climat municipalités. À noter: en plus des 35 000 $ octroyés à la firme Genivar, la Ville devra débourser d’autres frais attribuables à l’utilisation des ressources internes de la Ville qui soient admissibles à l’éventuelle subvention, pour 90 % des coûts réels, jusqu’à un maximum avoisinant 60 000 $.

Que faudra-t-il retrouver dans le plan d’action? La firme Genivar aura pour mandat d’élaborer les cibles à atteindre, identifier les actions prioritaires à mettre en place, et présenter les critères d’évaluation afin d’évaluer les objectifs à long terme. Dans cette optique, la Ville pourrait évaluer le rendement écoénergitique de l’ensemble de ses bâtiments, les technologies d’énergie renouvelable, la réduction des déchets, la gestion de son parc de véhicules, le transport en commun, etc.

Pour ce qui est du plan d’adaptation que devra rédiger la firme-conseil, il aura pour but de fournir des outils de planification sur les changements climatiques dans l’ensemble des champs d’intervention de la Municipalité. Ceci permettra à la Ville de mieux s’adapter aux risques des changements climatiques.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top