- PUBLICITÉ -
Des engagements en environnement et en culture

(Photo Michel Chartrand)

Des engagements en environnement et en culture

Vrai Blainville

Pour son premier point de presse hebdomadaire de la campagne électorale, le maire sortant de Blainville, François Cantin, a présenté les premiers engagements de son parti, le Vrai Blainville, en faveur de l’environnement et de la culture. La rencontre a eu lieu dans les locaux de campagne de la formation politique, en compagnie des conseillers, Guy Frigon, président de la commission de l’environnement et du développement durable et de François Garand, président de la commission de la culture.

«Depuis 2005, nous avons mis la population de Blainville au cœur de nos priorités. Nous sommes au diapason de ses besoins», de lancer le maire sortant, visiblement fier du bilan de son premier mandat.

Au chapitre de l’environnement, le maire de Blainville s’est dit fier d’avoir travaillé pour que la municipalité devienne un exemple de développement durable dans l’ensemble de la MRC de Thérèse-De Blainville et à l’échelle de la région des Laurentides. «Au Vrai Blainville, nous voulons faire de Blainville une ville exemplaire au point de vue de l’environnement et du développement durable et nous sommes engagés sur la bonne voie», de souligner le conseiller Guy Frigon.

Par la voix du président de la commission de l’environnement et du développement durable, le conseiller Guy Frigon, le Vrai Blainville a présenté ses premiers engagements. «D’ici 2013, nous voulons en faire encore plus pour que Blainville soit une ville encore plus verte», de confier le président de la commission.

Parmi les engagements, le Vrai Blainville s’engage à commander une étude d’économie en énergie pour les infrastructures de la ville, organiser un forum de consultation auprès des citoyens afin d’échanger sur les besoins en matière d’environnement, et ce, en vue de déposer une politique environnementale. «Nous pensons que l’environnement est l’affaire de tous les citoyens. C’est pour ça que nous voulons tenir une consultation», de décrire le conseiller municipal.
Également sur la liste des propositions, on retrouve un engagement afin de favoriser l’instauration de mesures éco-responsables dans l’organisation des activités de la Ville, la bonification du programme anti-maringouins, l’ajout d’une journée de collecte pour la récupération de papiers confidentiels, la valorisation des zones de conservation ainsi que la poursuite du programme de plantation d’arbres. «Nous voulons également bonifier le programme d’achat de couches de coton à 100 $. Rappelons qu’à Blainville, il y a 600 naissances par années», de mentionner Guy Frigon.

Au chapitre de la culture, le Vrai Blainville voit grand. En plus de vouloir mettre en place la nouvelle politique culturelle, l’administration sortante souhaite étudier la possibilité de construire un nouvel auditorium et déménager la bibliothèque actuelle. «Pour une population comme celle de Blainville, il est clair que la bibliothèque n’est plus conforme. Surtout que c’est le service le plus utilisé par les citoyens», de mentionner François Cantin.

Dans la liste des engagements, on peut lire le désir de rétablir le Symposium des arts de Blainville, bonifier l’évènement Blainville en chanson en lui donnant un caractère régional ainsi que poursuivre l’implantation de murs de tags dans les parcs. «Le 1er novembre, les électeurs auront un choix déterminant à faire: rendre Blainville plus verte et plus culturelle en valorisant une approche plus humaine vers les citoyens et leurs besoins», de conclure le maire sortant.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top