- PUBLICITÉ -
À Lorraine, l’environnement, ça nous revient!

(Photo Pierre Latour)

À Lorraine, l’environnement, ça nous revient!

Effet boomerang

Ce titre n’est pas de nous, mais de l’agence de communication chargée de faire valoir la grande campagne environnementale de la Ville de Lorraine qui se veut active tout au long de la belle saison, avec une journée d’information tout à fait spéciale qui sera tenue le samedi 16 mai, entre 9 h et 13h, dans le stationnement de l’hôtel de ville.

Ce sont donc le maire Boniface Dalle-Vedove et Lyne Rémillard, conseillère déléguée à l’environnement et au développement durable, qui donnaient le coup d’envoi de la stratégie environnementale de l’été 2009.

Commençons donc par cette journée particulière du 16 mai au cours de laquelle les Lorrains pourront visiter le kiosque d’Arbressence, ainsi que de GDG Environnement, qui est responsable de l’épandage d’insecticide dans la MRC de Thérèse-De Blainville. Un camion de récupération sera exposé aux citoyens qui pourront aussi voir la Smart, dont la Ville est nouvellement propriétaire, et se renseigner auprès d’un représentant de Mercedes-Benz sur la petite voiture écolo à trois cylindres.
À noter dans votre agenda que le vendredi suivant, 22 mai, au centre culturel Louis-Saint-Laurent, dès 19 h, l’arboriculteur Bernard Morin donnera une conférence sur les solutions alternatives aux pesticides, lui qui connaît parfaitement la biodiversité de la ville et qui demeure donc la meilleure référence pour les propriétaires lorrains.

Les citoyens recevront par ailleurs un dépliant explicatif relativement à la réglementation municipale, avec quelques idées écologiques applicables au quotidien.

En toute correspondance avec le slogan en titre de ce texte, la conseillère Lyne Rémillard d’expliquer que «non seulement il nous revient individuellement et collectivement de protéger l’environnement, mais si on n’y arrive pas ou si nous ne mettons pas les efforts nécessaires, cela nous reviendra tôt ou tard et la situation sera encore plus grave pour les prochaines générations».

La conseillère et le maire se rendront la semaine suivante, plus précisément le 25 mai, au centre Tricentris de Terrebonne, qui a, semble-t-il, recommencé à vendre les produits recyclés à d’autres pays, ce qui aurait l’heureux effet de régler son problème d’espace de stockage.

Il faut savoir que c’est dans un esprit de collaboration avec Tricentris que la Ville avait accepté, en mars dernier, de déplacer sa journée de collecte du vendredi vers le mardi, alors même que les séparateurs étaient retirés des bacs de 360 litres, avec de nouveaux couvercles. Il semblerait, selon Lyne Rémillard, que nombre de citoyens aient davantage apprécié cette collecte en début de semaine.
«La protection du patrimoine écologique doit faire partie de notre quotidien, tant individuellement que collectivement», d’alléguer le maire, en concluant que «le respect de l’environnement fait partie des valeurs intrinsèques de notre Ville. C’est d’ailleurs l’un des traits qui expliquent pourquoi Lorraine est une ville si différente.»

La ville titulaire d’une plaque honorifique du concours Villes et villages paisibles de l’Ordre des orthophonistes et audiologistes du Québec annonce donc ses couleurs pour l’été 2009 et sachez que le vert ne se démode pas.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top