- PUBLICITÉ -
Paul Larocque sollicitera un cinquième mandat

(Photo Michel Chartrand)

Paul Larocque sollicitera un cinquième mandat

À la mairie de Bois-des-Filion

Le maire de Bois-des-Filion, Paul Larocque, a annoncé officiellement qu’il sollicitera un cinquième mandat, avec les six conseillers actuels de son équipe, en vue de l’élection municipale qui aura lieu le 1er novembre prochain.

«Beaucoup de travail a été accompli au cours des dernières années, mais il reste encore beaucoup de défis à relever. J’ai été honoré d’avoir la confiance répétée de la population filionoise, depuis mon premier mandat. Je souhaite me présenter de nouveau avec mon équipe au prochain scrutin», a d’abord commencé le maire, en point de presse, à son bureau de notaire.
«Même s’il n’y a pas de mécontentement général, a-t-il ajouté, nous nous attendons à une élection. Il faut accepter le processus électoral. Notre bulletin est très satisfaisant, mais nous ne tenons rien pour acquis. Nous présenterons un programme électoral important avec des engagements fermes.»
À l’âge de 28 ans, Paul Larocque a été élu maire une première fois, avec toute son équipe, en 1993. Il a été reconduit dans ses fonctions à trois occasions, dont deux sans opposition, en 1997 et 2005, ou avec une majorité record de 85 %, en 2001. Sous son administration, le visage de Bois-des-Filion a considérablement changé. Parmi les projets engendrés, il faut mentionner, entre autres, la création du parc industriel, qui a généré plus de 1 000 emplois, le développement résidentiel du quartier nord, la création du parc Riverain et la protection de l’île Garth, la construction du Chalet des Citoyens, de la piscine municipale et du terrain de soccer, la réfection du boulevard Adolphe-Chapleau et de la montée Gagnon.

Depuis 2005, Paul Larocque a également été nommé par ses pairs à titre de préfet de la MRC de Thérèse-De Blainville et délégué au conseil de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM).

Souverainiste convaincu, le nom de Paul Larocque a souvent sorti du chapeau comme candidat péquiste potentiel au niveau provincial. «Je ne manque pas d’intérêt, dit-il, pour la politique en général. Je ne sens pas l’appel au provincial. Peut-être plus tard. Ma priorité et le poste le plus important à mes yeux ont toujours été et demeurent sans conteste celui de maire de Bois-des-Filion.»

Il poursuit ainsi: «J’ai eu la chance de partager le destin d’une communauté dynamique, volontaire et qui m’a fait le plus beau cadeau qu’on puisse espérer comme homme public, soit la confiance sans cesse renouvelée. Je souhaite continuer à mettre mes talents et ma disponibilité au service de cette communauté à laquelle j’appartiens, avec l’aide d’une équipe formidable composée d’hommes et de femmes d’une grande compétence et d’un immense dévouement.»

Au sein de l’équipe de Paul Larocque, nous retrouvons Jean-Marc Bonenfant, qui lui, est conseiller filionois depuis 25 ans, tandis que Denis Poirier est arrivé au conseil en même temps que le maire, en 1993. Pour ce qui est des autres conseillers, nommément Denis Bourgeois, Odette Filion, Gilles Blanchette et Ginette Gagné Stoklosa, ils ont été élus et réélus en 2001 et 2005. Le bilan et les engagements électoraux de l’équipe Larocque pour le prochain mandat seront dévoilés à la fin de l’été.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours


- PUBLICITÉ -
Top