- PUBLICITÉ -
Le lip dub du Tandem

(Photo Michel Chartrand)

Le lip dub du Tandem

Une chanson, une caméra et c’est la fête à l’école

Gageons que les paroles et la mélodie de Réverbère, et surtout la voix doucereuse d’Ariane Moffatt, résonneront encore longtemps dans les couloirs de l’école Le Tandem. Surtout après le tournage d’un lip dub qui a rallié les 378 élèves et les professeurs, jusqu’au concierge et à la directrice, dans un exercice épatant de cohésion qui s’est déroulé dans un plaisir éminemment palpable. Voir aussi le reportage vidéo: http://www.nordinfo.com/article-454314-Le-lip-dub-du-Tandem.html

Or, en ce matin du 14 avril, pas de géographie, pas de mathématiques ni de français. En fait, les deux premières heures de la journée seraient consacrées à ce tournage dirigé par Benoît Corriveau, professeur titulaire du groupe 601, qui avait convaincu tout ce beau monde d’adhérer à un projet qui n’est certes pas dépourvu de valeurs pédagogiques. «Le but premier, c’était de renforcer le sentiment d’appartenance à cette école, résume l’enseignant. Nous le vivons chaque année, avec la Théâtromanie, mais là, nous avions la chance de le vivre tout le monde ensemble et au même moment.»

Peut-être l’ignorez-vous, un lip dub (l’OQLF suggère plutôt l’appellation clip promo chantant) est une vidéo réalisée en présonorisation et qui a cette caractéristique d’être tournée en plan-séquence, c’est-à-dire sans aucune coupure ni montage. Pour dire les choses autrement, on choisit la chanson, on réunit un groupe de personnes qui devront faire de la synchronisation labiale (lip sync) en accomplissant des actions prédéterminées. Le défi du lip dub est alors de boucler le tournage en une seule prise continue. S’il y a erreur, ne fut-ce qu’une seule, il faut tout reprendre du début, d’où l’importance de la préparation.

Ainsi, tous les enfants et le personnel de l’école avaient été avisés un mois avant la date du tournage. Chacun avait reçu les paroles de la chanson à apprendre par cœur, de même que certaines consignes de base. C’est dans la classe de Benoît Corriveau, par ailleurs, que les rôles principaux ont été distribués. Dans le cadre de la Théâtromanie (un festival de théâtre impliquant chacun des groupes de l’école), les élèves de ce dernier ont concocté une parodie de l’émission 3600 secondes d’extase qui prévoit plusieurs numéros, dont la diffusion de ce lip dub.

Les premières images ont été croquées dans la cour arrière de l’école, puis on a suivi un trajet bien précis qui a bifurqué par les toilettes des gars, le bureau de la secrétaire et celui de la directrice, avant d’emprunter le couloir du premier étage. On y voyait les participants surgir de partout et de nulle part, les portes des classes s’ouvrir le temps qu’on y filme la scène prévue, puis on a emprunté l’escalier menant au deuxième étage. Là-haut, même chose, tout le monde avait quelque chose de bien précis à faire avant de se précipiter à toute vitesse vers l’extérieur, puisque la dernière image du lip dub du Tandem, croquée depuis le toit de l’édifice, nous montre tous les participants réunis dans la cour et disposés en forme de cœur pour entonner les dernières paroles de la chanson.

Et chacun avait bien compris son rôle puisque le tournage réalisé au pavillon Lionel-Bertrand de l’institution térésienne n’aura nécessité que trois prises. Il importe de préciser que ça n’était guère la faute des élèves, mais plutôt celle du journaliste, du photographe et du caméraman du journal qui suivaient l’action pour les fins de cet article et d’un reportage qui apparaît dans la section vidéo de notre site Web. Le lip dub du Tandem pourra être visionné sur le site de la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles, au www.cssmi.qc.ca.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

Concours fête des pères
- PUBLICITÉ -
Top