- PUBLICITÉ -
Échange d’expertise en alphabétisation populaire

(Photo Michel Chartrand)

Échange d’expertise en alphabétisation populaire

Mor Diakhaté, du Sénégal, à la Maison des mots des Basses-Laurentides

De passage au Québec pour une troisième mission Nord-Sud, le directeur exécutif d’Alphadev, une organisation sénégalaise qui œuvre à la promotion socioéconomique des femmes, des enfants et des jeunes issus des milieux défavorisés, et coordinateur du réseau sénégalais des praticiens de la méthode Reflect (une approche innovante en matière d’alphabétisation des adultes), Mor Diakhaté a fait un arrêt à la Maison des mots des Basses-Laurentides, le 18 mars dernier.

«Le but de cette mission est vraiment de partager et d’échanger nos expertises propres en alphabétisation populaire au niveau de l’enseignement», explique-t-il d’emblée. Reçu par Ilham Gaudreau, coordonnatrice à la Maison des mots des Basses-Laurentides, M. Diakhaté a profité du moment pour rappeler le caractère participatif de l’enseignement qui prévaut au Sénégal, un aspect qui a tout de suite intéressé le Québec, selon lui. «Nous utilisons Reflect, une approche qui nous permet de mieux responsabiliser nos apprenants et de développer leur autonomie. Des formations de cette approche ont déjà eu lieu au Québec et d’autres sont à venir», indique-t-il.
À la Maison des mots des Basses-Laurentides, l’approche Reflect commence à faire des adeptes. «Nous avons tous reçu la formation et nous l’appliquons avec nos participants. Il nous reste maintenant à la maîtriser», nuance toutefois Mme Gaudreau, visiblement emballée par cette nouvelle façon de faire. Déjà, les apprenants semblent s’approprier cette approche et leur participation laisse présager de bons résultats.

L’arbre Reflect

Associant essentiellement l’alphabétisation des adultes au changement social et au renforcement de l’autonomie, l’approche Reflect vise à créer un espace convivial, dans lequel les participants se rencontrent pour discuter en toute liberté des sujets importants de leur vie. «L’approche est participative et est basée sur le symbole, ce qui amène tout le monde à donner son avis», fait valoir M. Diakhaté. De fait, l’approche favorise une plus grande participation des apprenants aux décisions qui affectent leur quotidien. À l’aide d’un arbre qui se dessine au fur et à mesure des interventions, les apprenants identifient d’abord, à l’aide de symboles, les causes de leur situation, en l’occurrence le fait qu’ils soient analphabètes, puis les conséquences et enfin, les solutions. Une fois terminé, l’arbre Reflect devient la base de leur apprentissage. «C’est en fait leur premier pas vers l’alphabétisation. Vous savez, tous ne sont pas faits pour les cadres rigides d’enseignement», plaide-t-il.

Appliquée au Sénégal depuis 2001, l’approche Reflect se révèle unique à chaque formation. «Les séances sont animées par un facilitateur qui part de ce que les gens ont accroché à l’arbre. Il n’y a pas de livres. Tout se construit à chaque fois à partir du groupe», ajoute M. Diakhaté.

Pour en savoir plus, visitez le www.maisondesmots.com ou composez le 450-434-9593.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top