- PUBLICITÉ -
Dans

De gauche à droite: Daniel Rodrigue, président de Darcom Innovation inc., Danièle Henkel, ex-dragonne, Marlene Cordato, mairesse de Boisbriand, Virginie Dufour, conseillère municipale de la Ville de Laval, et Louis Kemp, attaché politique de la députée de Rivière-des-Mille-Îles, Linda Lapointe.

Des conteneurs transformés en blocs sanitaires écologiques

Darcom Innovation inc.

Plusieurs dignitaires et hommes d’affaires étaient présents sur le site de Darcom Innovation pour découvrir les avancements de l’entreprise depuis son passage à l’émission Dans l’œil du dragon, à Radio-Canada, en avril 2014. Le président de Darcom Innovation, Daniel Rodrigue, a profité de l’événement pour lancer un projet écologique et «révolutionnaire», sous les yeux de ses convives et de Danièle Henkel, femme d’affaires, présidente du conseil d’administration du parc Jean-Drapeau et ex-dragonne, présente à l’événement.

Plusieurs dignitaires et hommes d’affaires étaient présents sur le site de Darcom Innovation pour découvrir les avancements de l’entreprise depuis son passage à l’émission Dans l’œil du dragon, à Radio-Canada, en avril 2014. Le président de Darcom Innovation, Daniel Rodrigue, a profité de l’événement pour lancer un projet écologique et «révolutionnaire» , sous les yeux de ses convives et de Danièle Henkel, femme d’affaires, présidente du conseil d’administration du parc Jean-Drapeau et ex-dragonne, présente à l’événement.

Darcom Innovation récupère des conteneurs maritimes en espaces utilitaires dédiés aux parcs nationaux, Sépaq, organisateurs d’événements à large public et chantiers de construction.

À la soirée, les invités étaient conviés à découvrir le potentiel de la compagnie. En effet, plusieurs conteneurs étaient installés pour modèles, que les convives pouvaient visiter. Ils pouvaient ainsi réseauter, en compagnie de Mme Henkel, et découvrir les produits des entreprises régionales Café Vagabond et Les biens traités. Du vin et des bouchées étaient servis avant les allocutions de l’invitée d’honneur et du président de l’entreprise hôte. Les traiteurs et un lounge étaient installés dans des conteneurs. Les gens pouvaient s’y asseoir et discuter.

Les allocutions

«Je veux partager avec vous la fierté que j’ai pour Daniel Rodrigue et pour une entreprise québécoise qui se démarque et qui, depuis des années, a un objectif. Celui de l’excellence, de donner à ses clients le meilleur. C’est une entreprise qui tente de devenir la meilleure ici, mais aussi à l’international» , de déclarer Mme Henkel, tout en précisant sa joie d’avoir collaboré avec le président de Darcom Innovation dans ses divers projets.

«Ce lancement a été une grosse préparation pour moi. Merci à mon équipe et à vous tous de croire en Darcom. Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter notre nouveau projet, c’est un rêve depuis 5 ans. Quand j’ai passé à L’œil du dragon, je savais où j’allais et Danièle Henkel ne le savait pas. Je voulais recycler les conteneurs, mais je voulais sauver autre chose. On est axé sur le recyclage et sur l’humain. C’est important de récupérer pour le bien de la planète. Je veux et je vais continuer à impressionner les gens en recyclant et en innovant. Ce que je vous présente aujourd’hui, c’est le fruit de 6 années de travail» , de dire M. Rodrigue.

Un rideau cachait son invention. Il est tombé et des confettis ont jailli. Les invités applaudissaient devant la nouvelle gamme de produits présentée par le dirigeant de Darcom Innovation.

La surprise

Un conteneur sanitaire trônait devant les convives, sur lequel il était inscrit «Bloc sanitaire écologique et révolutionnaire» . «Pourquoi écologique? Toute la filtration de notre bloc sanitaire est faite avec le coco. C’est un produit de la terre qui vient filtrer les eaux de toilette. Toute l’eau que vous utilisez aux toilettes, dans la douche, en cuisine, nous, on la réutilise et elle est recyclée à 100 %. On recycle notre eau naturellement, avec un deuxième conteneur qui est installé derrière le bloc sanitaire. À chaque fois que vous utilisez la chaîne de toilette, l’eau part, pour se faire filtrer, et elle revient» , de vanter M. Rodrigue.

Notons que ce produit est destiné à divers endroits, selon M. Rodrigue, en remplacement des cabines de toilette habituellement présentes sur les sites touristiques, les festivals et les sites de construction. Il compte également exporter son produit et, avant tout, le proposer à diverses organisations qui en auraient besoin et qui désirent entrer dans ce virage écologique.

Pour terminer la soirée, les invités étaient conviés à une visite du conteneur et des toilettes écologiques. Plusieurs dizaines de personnes faisaient la file pour en faire la visite. «Au Québec, vous allez les voir de plus en plus et vous allez pouvoir les utiliser, en pensant écologique, sans gaspille d’eau. Merci à tous» , de conclure M. Rodrigue.

- PUBLICITÉ -

La dernière édition

Section concours

- PUBLICITÉ -
Top